Les puces des cuisinières fêtent leurs dix ans

puces des cuisinières
Martine Manuel, Présidente de l’associations Potagers à Protéger, a expliqué, pendant le pot d’amitié à la fin de la premières journée des puces des cuisinières, ce Samedi de puces, que les participants dans leurs stands, les commerçants de Tournus, la municipalité (représenté par maire adjointe Colette Beltjens), le bureau de Tourisme et bien sur les plus de mille acheteurs venus à Tournus pour voir l’offre époustouflant de matériel de cuisine, arts de la table, les articles vintage et bien sûr les fruits et légumes de l’association même étaient bien contents. Je vous offre une petite impression photographique de cet événément bien sympathique.

P1040858
Le stand des Potegers à Protéger, Le but de l’opération est de pouvoir créer des potagers pour les habitants de Tournus respectueux de la nature. Ça marche bien, car l’association vient d’acheter ces premiers mille m2 avec les revenus des puces passés,

P1040860
Les teneurs de stands prennent leur travail très au sérieux. Voici M. Colin, ancien professeur d’histoire et éducation civique, qui emballe un bol au réfectoire des moines.

P1040865
Et un vendeur d’arts de la table qui fait son administration financière avec beaucoup de sérieux et d’assiduité.

P1040869
Il n’y avait pas de musique dans le cellier des moines, malgré cette belle collection de cuivres et de bois.
P1040850
M. Jean Christian Bernard, deuxième adjoint du maire, fait acte de présence. Et pas seulement symbolique, parce qu’il m’a montré qu’il a même fait quelques achats aux cuisses des pucinières.
P1040866
Martine Manuel, avec toujours un œuil veillant sur le bon déroulement des événements.
P1040845 Notre propre stand. Plein de belle choses du Japon. Tout à vendre, sauf la fille, bien sûr.
P1040859Petite collection intéressante juste à côté du stand de l’association des potagers, tenu entre autres par membre actif Anja Martens, qui elle-même a pris une gamelle et s’est cassé un genou, la pauvre.

(voir aussi l’édition 2013 sur ce blog)

3 réflexions au sujet de « Les puces des cuisinières fêtent leurs dix ans »

  1. schandelmeyer

    je trouve abbérant de payer une entrée pour un marché aux puces c’est pas aux visiteurs de payer mais aux exposants car c’est bien eux qui se font du pognon

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      L’entrée pour les visiteurs n’est que 1 euro. Vous pouvez le considérer comme un ‘don’ pour l’association Potagers à Protéger. Les exposants payent eux aussi. Nous payons €43 (je crois) pour un petit stand.

      Je n’ai rien contre un entrée payant quasi symbolique, car cela évite les visites de promeneurs de passage qui ne viennent que pour regarder et critiquer les prix. Je vois passer un public averti, des gens vraiment intéressés aux objets exposés. Des gens qui ont payé leur euro avec un grand sourire.

      Mon conseil… si vous trouvez 1 euro une somme ‘abbérante’ pour un événement amusant comme les puces des cuisinières, il vous est libre de ne pas y aller.

      La vie est tellement simple, parfois.

      Répondre
  2. laura gomes

    je suie de tournus je suie de la famille gomes je suie heureuse de pouvoir participer a veau aventure sur tournus mon tel et le 0658395501 merci gomes laura

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *