Z’avez pas vu l’panneau ?

Voilà ce que je me suis dit en voyant, une fois de plus, une voiture s’élancer avec enthousiasme et excès de vitesse réunis dans la rue de la République ce matin, rue limitée à 20 km/h. Et le problème, figurez-vous, c’est que non, z’avaient pas vu l’panneau.

pictogramme-limitation-de-vitesse

Voilà. Là on le voit bien, non ?

Car le panneau en question, en plus d’être placé excessivement bas, est là masqué par le présentoir de la presse internationale du jour. Dans de telles conditions, difficile pour qui ne connaît pas la petite rue par cœur de respecter une loi que pourtant, nul n’est censé ignorer.

Je m’interroge donc une nouvelle fois sur l’utilité toute relative de cette signalisation inadéquate. Outre le fait que ceux qui ne la voient pas seraient bien en peine de la respecter, tout le monde ici, à Tournus, sait aussi à quel point ceux qui sont parfaitement au courant que plusieurs rues sont des « zones de rencontre » à 20 km/h s’en tapent allègrement le carburateur double corps. Peut-être se méprennent-ils sur le sens du mot rencontre, pensant naïvement qu’il est permis, voire encouragé de faire se rencontrer tibias de piétons et pare-chocs.

Gaston Lagaffe par Franquin

Gaston Lagaffe par Franquin

Un jour prochain, peut-être, verrons-nous fleurir des panneaux à taille humaine, histoire d’éviter des dérapages eux aussi — malheureusement — bien humains.

 

Une réflexion au sujet de « Z’avez pas vu l’panneau ? »

  1. Krek.

    Moi, ce qui m’énerve c’est les pétarades assourdissantes et totalement inutiles de quelques motards qui fréquentent le centre-ville. Clairement, ils se sont donnés la peine pour bidouiller leur machine infernale pour qu’elle fasse autant de bruit possible. Pour avoir tellement besoin de démontrer le pouvoir mecha-nique entre leurs jambes, faut vraiment qu’ils aient une tout petit appareil. Sans parler de leur cerveau.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *