Tournus sur le 7e plus gros site web du monde

Titre accrocheur, n’est-ce pas ? Et pourtant tout à fait véridique. Tournus a « son » article sur Wikipédia en Français, hébergé en grande partie en Floride et en quelques autres endroits du monde sur wikipedia.org, 7e site le plus consulté au monde.

En-tête de l'article sur Tournus (liens vers l'historique et la licence dans l'article).

En-tête de l’article sur Tournus (liens vers l’historique et la licence dans l’article).

Ledit article, accessible à l’adresse https://fr.wikipedia.org/wiki/Tournus, a été ajouté à l’encyclopédie en ligne la plus célèbre de tous les temps, et la plus importante de l’Histoire de l’humanité tous supports confondus, le 3 novembre 2004, grâce à la plume virtuelle d’un contributeur dénommé « Saxon ». Elle a été modifiée pour la dernière fois, à l’heure où j’écris ces lignes, par mes soins propres à 16 h 45 le 26 mai 2016, pour lui retirer le vilain bandeau « ébauche » qui signale les articles très maigres. Douze ans de présence en ligne, pour notre petite ville. Mais comment tout cela se passe-t-il ? Comment fonctionne cette grosse machine qui a sauvé des millions d’étudiants de la copie blanche, et qui nous permet de moquer parfois les députés qui recopient ses articles mot pour mot en séance à l’Assemblée ?

Wikipédia (WP pour les habitués) est donc une encyclopédie, « libre ». Libre, ici, ne veut pas dire qu’on y fait ce qu’on veut : le terme indique la gratuité totale d’utilisation du site, qui vit sans pub, grâce à des dons (donnez, donnez do-donnez…) et aussi que son contenu est librement réutilisable sous conditions — nombreux sont ceux qui oublient ce détail, mais conditions il y a. Commençons donc par éclaircir ce point.

Wikipédia fonctionne sur la base d’une licence libre. Je vous renvoie à l’article correspondant pour plus de détails mais en résumé, chacun est entièrement libre de réutiliser le contenu de l’encyclopédie, même à but lucratif, sous réserve de donner un lien vers la liste des auteurs du contenu reproduit, un lien vers la source (la page, ou les pages de WP copiées) et surtout, de redistribuer ce contenu sous la même licence. (Intitulée CC-BY-SA 3.0, à vos souhaits, merci.) Or nombreux sont les journaux et sites qui y piquent une photo par-ci, un texte par-là, et ne citent jamais la source ou, au mieux, se contentent de « source : Wikipédia ». Ces pratiques, courantes, sont illégales d’abord et, surtout, assez irrespectueuses du travail fourni par les centaines de milliers de contributeurs bénévoles qui enrichissent le site jour après jour.

Et qui sont-ils, ces bénévoles, justement ? Des gens comme vous et moi. Personnellement, j’en suis venu à contribuer afin d’enrichir un article sur un groupe de musique que j’apprécie ; de fil en aiguille, j’ai repris des milliers d’articles. Parfois pour enlever une virgule ou une « typo » (faute de frappe) ; parfois pour amener un article à un niveau de qualité suffisant pour qu’il fasse la Une du site francophone, après un ou deux mois de travail. Au bout de deux mois de contributions acharnées, et de grand plaisir intellectuel et social, je me suis porté candidat au statut d’administrateur, ou opérateur, statut qui donne quelques outils permettant, par exemple, de bloquer provisoirement un article victime de trop nombreux plaisantins, d’effacer un canular, etc. Je suis donc administrateur depuis dix ans, sur la version francophone uniquement, même si je suis à présent en « sommeil » relatif, faute de temps. Résumons : tout le monde peut contribuer, tout le monde peut faire des bêtises (j’en ai fait des pelletées à mes débuts) et la communauté surveille, corrige, améliore sans cesse, faisant appel aux administrateurs en cas de besoin.

Le contenu, à présent : Wikipédia se base sur des sources secondaires fiables et notables. Qu’est-ce donc qu’une source secondaire ? Un exemple. Vous souhaitez enrichir l’article concernant, mettons, la Bible. La Bible, en elle-même, est une source primaire. Elle n’a aucun recul sur elle-même, évidemment. Par contre, les centaines d’ouvrages émanant de biblistes, théologiens et historiens qui évoquent la Bible sont des sources secondaires : leurs auteurs ont disséqué, analysé et publié des opinions éclairées sur le sujet. On se basera donc sur ce genre de sources pour rédiger un article, qu’il concerne la religion ou la finale de Star Academy. Evidemment, pour Star Academy, des sources comme des articles de journaux télé se substitueront aux traités bibliques.

L’important, c’est de toujours pouvoir prouver ce que l’on avance, sauf bien sûr ce qui tombe sous le sens.

Cet article, premier d’une courte série, vise donc à encourager chacun à ne plus être simple utilisateur mais aussi apporteur de contenu. Wikipédia est fiable : selon des études récentes dont j’ai la flemme de retrouver les liens internet, elle ne comporte pas plus d’erreurs par article, en moyenne, que les grandes encyclopédies papier rédigées par des professionnels rémunérés. Mais si elle est fiable, c’est grâce à une communauté forte de centaines de milliers de petites mains. Alors si demain, vous repérez une erreur dans l’article concernant Tournus ou dans un autre, n’hésitez pas ! Rien ne vous oblige à créer un compte : en quelques clics, vous enlèverez cette « typo » disgracieuse ou ajouterez cette source manquante. Et sans doute vous y amuserez-vous beaucoup, sans compter la fierté que l’on ressent à participer à la plus grande entreprise humaine de collecte bénévole de tous les savoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *