Venez écouter la fine fleur de Lys

Le  jeu de mots était facile ; le jeu de guitare l’est moins — et je parle d’expérience. Lys, hameau charmant posé à 3 km de Chapaize, village charmant, est riche de son patrimoine de pierre, de son Hang’Art et de ses « Effets bœuf » réguliers.

13522738_10209706247559338_8120802068218378036_o (Moyen)

« Drum Blaster » officie derrière les fûts – crédit photo Zampia Cuerita.

D’abord, Lys, c’est beau comme une carte postale. On ne peut que vous inciter à faire la route, au choix par Mancey ou Brancion, qui vous mènera à Chapaize, son église du XXe ou XXIe siècle, je ne sais plus, ses trois restos excellents, son petit château et ses maisons de pierre sèche. On mange un bout, on achète, pourquoi pas, un objet design à la galerie près de l’église et hop, on prend la petite route direction Lys le dimanche après-midi pour aller « taper le bœuf », se faire une « jam session », bref, voir plein de musiciens jouer ensemble sur des morceaux savamment travaillés ou savamment improvisés.

De temps en temps, on découvre un groupe qui travaille régulièrement en collectif.

13494768_1068760206535240_7899424029362834483_n (Moyen)

The Disparates en concert – crédit photo Zampia Cuerita.

Ce dimanche 26 juin, par exemple, c’est The Disparates, le groupe de votre humble serviteur, qui a eu l’honneur d’ouvrir les festivités d’après-midi.

Le Hang’Art, c’est un lieu associatif tellement bien fichu qu’on aimerait que plus de cafés-concerts professionnels soient aussi bien équipés et accueillent aussi bien les musiciens. Que vous gratouilliez ou tapotiez, vous aurez le plaisir de jouer sur une vraie scène, avec de vrais éclairages, un vrai « ingé son » (« sondier » dans le jargon) et un devant un « vrai public ». J’entends par là, des gens ouverts d’esprit, eux aussi accueillants, curieux et enthousiastes. Ah et si vous n’avez pas pris votre instrument, qu’importe : sur place attendent batterie, basses, guitares, clavier, micros…

Henri au mixage... - crédit photo Zampia Cuerita.

Henri au mixage… – crédit photo Zampia Cuerita.

Enfin voilà : faites donc comme Denis Lamard, notre conseiller régional de Pierre-de-Bresse, qui a fait tout le chemin depuis ses vertes contrées orientales pour s’offrir le plaisir d’un moment familial avec de la bonne musique et une bonne ambiance. La bière est fraîche et pas chère, me dit-on, et pour ma part, je peux affirmer que c’est le cas du Coca.

13502908_10209706245439285_4963906554798052228_o (Moyen)

Un petit bout des participants, nombreux, du dernier « Effet bœuf », le 26 juin 2016 – crédit photo Zampia Cuerita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *