Tournus : cent personnes contre Leclerc

P1060131 Tournus fourmille de projets divers et variés, en ce moment. Port de plaisance, salle polyvalente — ou ambivalente selon qu’on y voit la future résurrection culturelle de la ville ou le déclin du centre — et… un supermarché Leclerc en zone nord.

Et s’il est un projet municipal qui soulève la critique, outre la destruction possible du cinéma pour délocalisation au Pas Fleury et la salle polyvalente sus-citée, c’est bien celui-ci. Car nombreux sont ceux qui s’estiment déjà fort bien lotis en termes de grandes surfaces généralistes. Sortons la calculatrice digitale (c’est plus classe que « sortons les doigts ») et comptons : Lidl, Simply Market, Aldi, Carrefour et un petit Vival en centre. Cinq enseignes de grande distribution, presque une pour mille habitants.

Le faible nombre de caisses ouvertes dans chaque magasin, même aux heures d’affluence, est un bon indicateur : de mémoire, je ne crois pas avoir déjà vu plus de quatre caisses ouvertes en simultané chez Simply. Lidl tourne avec deux caisses, tenues par des employé(e)s qui gèrent aussi la mise en rayon. Jamais plus d’une minute d’attente, allez soyons fous, disons deux minutes pour régler chez Vival. Carrefour, peut-être, ouvre un poil plus de points d’encaissement les grands jours. On est loin des vingt ou trente caisses des gros hypers de province et même du turbinage constant d’un Colruyt à Cuisery ou autre enseigne similaire (dont le nom m’échappe) à Sennecey.

En clair : on ne se bouscule pas vraiment dans les GMS de Tournus. Du moins, on se marche rarement sur les pieds et quand c’est le cas, c’est par manque de personnel. Cette rapide observation soulève deux questions : d’abord, y a-t-il de la place, financièrement parlant, dans une ville de six mille âmes pour une nouvelle grande surface et, quelle que soit la réponse, les emplois créés ici ne vont-ils pas engendrer des suppressions de postes ailleurs ? Et surtout, à force de vouloir des enseignes de grande distrib’ partout, comment redynamiser le centre qui est gravement à la peine ? Oui je sais : ça fait trois questions. Désolé.

À ces questions, j’ai bien sûr quelques réponses personnelles à proposer, mais là n’est pas l’objet du présent article. Non. Le but est de présenter brièvement la problématique et le collectif qui la porte devant les pouvoirs publics. Il se dénomme Tournugeois vivant et est porté par plusieurs commerçants du centre.

Le palais de justice à la fin du XIXe siècle. (Carte postale d'époque.)

Le palais de justice à la fin du XIXe siècle. (Carte postale d’époque sans lien aucun avec le sujet à part le lieu mais avouez qu’un article sans illustration, c’est nul.)

Tournugeois vivant organisait le 5 juillet sa première réunion publique, au Palais de justice de Tournus, et a réussi à mobiliser plus de cent personnes, de toutes opinions politiques. Carton plein donc, pour cette initiative visant à poser de pertinentes questions, susciter de sains doutes et ouvrir la consultation citoyenne sur un projet qui implique beaucoup de bouleversements pour le paysage et le tissu économique locaux. Pas de pétition en vue, pas de manif’ et pas de blocage : on était là surtout pour échanger sur la base de faits autour de gens qui connaissent bien le centre-ville, pour en être des acteurs majeurs. Le collectif a donc tâché de prendre le contre-pied de la municipalité sur ce genre de sujets, municipalité à laquelle on reproche souvent, d’après mes sources de terrasses de cafés diverses et variées, opacité et absence de dialogue, voire dédain manifeste pour les voix d’opposition.

P1060133

Comment se documenter et se faire sa propre opinion sur ce dossier ? Rien de plus simple. Passez voir Gilles Lacroix en sa célèbre Librairie des Arcades, rue de la République. Il se fera une joie de vous inscrire à la liste de diffusion par mail, qui vous informera des évolutions et actions à venir.

Note de la rédaction: pour agrémenter le discours de Julien, j’ai quand même ajouté quelques images en plus, ce qui rend son commentaire dessus la photo obsolète mais montre bien la bonne coopération de l’équipe De-Tournus.com! (GH)

Note2: Voir aussi l’article dans le JSL

Mise à jour: un reportage par France 3 sur cette réunion: 
Saône-et-Loire : les opposants au projet d’une zone commerciale à Tournus s’organisent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *