Des promesses qui mordent

Chers lecteurs, vous avez peut-être remarqué qu’en tant qu’immigré, Hollandais et donc simple intrus, je me mêle des affaires des Tournusiens. Je parle des choses qui ne me plaisent pas, des choses qu’on pourrait améliorer, des choses qui puent… mais aussi de ce que j’adore dans cette ville.

Parfois on me dit: si tu n’aimes pas comment on fait les choses ici, t’as qu’à retourner chez toi. Un argument assez faible, car le fait que je ne sois pas d’ici, ne dit rien sur la qualité de mes arguments.

Ce dernier temps je me suis particulièrement intéressé au projet ‘Pôle Nord’ de notre maire Claude Roche et un certain Alain Landais, investisseur d’ailleurs. Un projet qui semble être porté par ces deux monsieurs (et leur ‘minions’) et avec lequel on essaye de nous gaver. « Ce projet nourrit la ville avec 40 millions d’euro’s! », le maire ne cesse de nous dire. Et nous, on essaye d’expliquer que si c’est pour nous ôter notre foie, on préfère rester maigre.

Le fait que ce projet est poussé sans aucun concertation des acteurs économiques et culturelles de Tournus est d’autant plus agaçant parce que Claude Roche dans son programme ‘Pour Tournus avec Vous’ avant les élections municipales a publié une brochure de luxe avec 15 objectifs et 76 engagements. Un des premiers engagements était le suivant:

promesses-ironie

Cliquez pour agrandir et prenez le temps de bien lire. On nous promet de l’écoute, des procédures de consultation, la participation. Il devrait y avoir un responsable pour les relations avec tous les Tournusiens. Des réunions de concertation et une procedure de concertation avant le lancement d’un grand projet. Pour l’opposition: accès à l’information, participation aux réunions, représentation dans des organismes extérieurs.

Alors maintenant, une trentaine de mois après que Claude Roche est élu, qu’est ce que devient de ces promesses? Cet engagement?

Et le comble d’ironie dans cette affaire c’est qu’en illustration de cette page de promesses de consultation et de concertation est justement l’aménagement des terrain de l’hameau ‘En Baraban’ dont en toute discrétion 3 hectare viennent être acheté par l’investisseur de LeClerc.

Où est ce dessin? Il y avait il déjà des terrains réservés pour une grande zone commerciale? Il me semble que les promesses concernaient surtout de l’industrie et des entreprises, apporteurs d’emplois. Et pas de super hypermarché destructeur d’emplois.

Que dire de cette démarche?

Il faut oser.

Pour voir tous les engagements de Claude Roche et les comparer avec la réalité actuel, je partage le programme en PDF. (pour une meilleure qualité me contacter).

Une réflexion au sujet de « Des promesses qui mordent »

  1. Touchepasaugrizzbisal...

    Les individus qui invitent « l’étranger » que vous êtes (ou n’êtes pas, ça dépend comment on voit les choses …) à partir devraient aussi inviter leur maire à déguerpir puisque lui même n’est pas de Tournus !!!
    Houlala ! ils ont élus un étranger …
    Bon courage …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *