Alors, les commerçants, on fait un choix?

Il y a plein de choses que je ne comprends pas.

Avant, j’ai parlé des élus qui ont voté ‘pour’ le projet d’un centre Leclerc avec un hypermarché et des milliers de m2 de magasins dans une galerie marchande qui fera la concurrence du centre-ville déjà fragilisé. Et maintenant je comprends qu’il y a aussi des commerçants dans le centre de Tournus qui ne veulent pas ouvertement choisir CONTRE ce projet et POUR Tournugeois Vivant,  une nouvelle association qui lutte pour sauver leur existence!

Je suis membre (sans fonction) de Tournugeois Vivant et je les soutiens à fond. La plupart des commerçants, quand on leur parle en privé, nous disent qu’ils sont contre le projet Pole Nord, mais l’association des commerçants officielle – quand même porte-parole de tous les commerçants du Tournugeois – ne veut pas s’exprimer ouvertement. Je trouve ça dommage.

Et en plus, il parait qu’ily a même des commerçants qui s’opposent au certains membres de Tournugeois Vivant avec des attaques personnelles niveau ‘cour d’école’!

Ces attaques sont tellement méchantes, qu’un des membres les plus actifs du CA a décidé de jeter l’éponge. Ce matin, il a écrit cette lettre à l’association des commerçants.

Madame la Présidente,
Chers collègues,

La situation des commerçants indépendants de Tournus ne me paraît pas être simple en ce moment. Si Tournugeois Vivant recueille l’adhésion (et même souvent l’espérance) de nombreux commerçants de la ville, son combat ne semble pas faire l’unanimité.

J’ai pu constater hier que :
– certains commerçants (peut-être peu nombreux, je ne sais pas), menaient des actions de désinformations à l’encontre de Tournugeois Vivant.

– Monsieur de Préfet de Saône-et-Loire se retranche derrière l’information de la mairie de Tournus selon laquelle l’association des commerçants n’était pas opposée à l’implantation du projet Leclerc. Ce qui est vrai, mais votre neutralité est aujourd’hui utilisée comme un soutien au projet. J’imagine que ce n’est pas votre volonté, mais c’est la réalité. Et seul le Préfet peut autoriser, par dérogation, l’implantation du projet Leclerc. Il ne semble pas que les services de l’État aient intégré que votre association ne se déclarait pas compétente pour traiter ce sujet d’urbanisme, et que vous déléguiez cette question à Tournugeois Vivant, comme me l’avez déclaré au mois de juillet dernier (et redis la semaine dernière).

Personnellement, si je me suis engagé auprès de Tournugeois Vivant, c’était parce que leur combat me paraissait juste. Je suis convaincu que ce projet commercial au nord de Tournus, soutenu par la municipalité, sera un désastre pour le tissu commerçant existant. Je me suis lancé dans ce combat avec vigueur et conviction, pensant rendre service à l’ensemble des commerçants.

Je réalise que je me suis trompé.

Au travers de ce message, je vous informe que je me retire de ce combat. Je n’ai pas perturbé 5 mois de mon existence, aux dépends de ma famille, pour en arriver au stade des attaques personnelles en mon encontre. Je trouve cela injuste et mal venu. En me retirant, j’espère ne plus représenter une cible pour ces attaques. Je suis allé au bout de ce dont j’étais capable, mais j’ai toujours dit que je ne pourrais pas défendre les commerçants contre leur propre volonté.

Mes études des dossiers similaires (Bourg-en-Bresse, St Flour, Le Creusot, Lux, Auxonne, Saillans, Thoiry, …) me confirment que mes inquiétudes sont fondées : partout où Leclerc passe, le commerce de proximité trépasse. Même si les pharmacies sont loin d’être les plus touchées. J’ai pu aussi constater que des commerçants divisés représentent une bénédiction pour les spéculateurs du groupe Leclerc. C’est ce qu’ils sont en passe de réussir à Tournus. Partout où ils n’ont pas su trouver une unité, la division a fait le jeu des spéculateurs immobiliers. Et au contraire, les villes qui sont parvenues à empêcher ces projets de centres commerciaux périurbains sont celles qui on su créer une opposition totale et unanime, ce que nous ne parvenons pas à faire à Tournus.

Je vous remercie de votre compréhension et je vous remercie de diffuser cette information aussi largement que possible, de façon à faire cesser les attaques que je subis.

Sachez que je reste opposé à ce projet de centre commercial, et que je serais en mesure de reprendre le combat uniquement quand le contexte sera favorable : c’est à dire lorsque les opposants seront unis dans la lutte et lorsque les représentants de l’État auront des interlocuteurs identifiés, clairement opposés au projet Leclerc. Tant que ces conditions ne sont pas réunies, toute lutte sera de mon point de vue contreproductive.

Cette décision est personnelle, Tournugeois Vivant continuera sans moi : je suis loin d’être irremplaçable.

Je vous autorise à reproduire ce message publiquement (mais entièrement).

Cordialement.

Alors on en est venu là? Que parmi les commerçants qui nous défendons il y en a qui attaquent personnellement des membres de Tournugeois Vivant? Qui font du sabotage au lieu de se mettre à côté de nous? Mais pourquoi? On essaie de fédérer les commerçants derrière un but assez noble, je crois. Qu’est-ce qu’ils ont à gagner en nous mettant des batons dans les roues? Le Pole Nord touchera TOUS les commerçants, si ce n’est que par la désertification du centre. Moins de clients, c’est moins de chiffre d’affaires pour tous et toutes.

Si c’est le but de nous casser l’esprit, ça ne va pas marcher. La personne concernant est importante pour Tournugeois Vivant, si ce n’est que par son énorme connaissance des dossiers. Mais on est nombreux et on va continuer.

Et vous?

Si vous êtes commerçant de Tournus, et si vous ne voulez pas que l’existence de votre commerce soit mis en danger par un projet commercial inutile et dangereux…

adhérez à Tournugeois Vivant!

 

PS: On dit que les membres de Tournugeois Vivant ne luttent que pour leur affaire personnelle. Bon, personnellement, je gagne mon pain depuis 25 ans en écrivant des textes publicitaires pour des agences de pub et d’autres entreprises aux Pays-Bas. Ça marche très bien, merci.

Notre Galérie Nakai, c’est pour s’amuser et pour rencontrer des gens intéressants. Pour une galérie, à long terme, un changement du centre vers le ‘divertissement’ – artistique et culinaire – sera même profitable.

Mais je ne veux pas vivre dans une ville avec un centre qui plaît seulement aux amateurs d’art, bobos culinaires et yuppies. Je veux vivre dans une ville avec tous les services pour tout le monde, y inclus les mémés et pépères (dont je fera bientôt partie, d’ailleurs) qui ont besoin de fleurs, de lunettes, de saucisses, de boissons et de chaussures….

Je veux gagner mon pain dans une ville ou on peut sortir à pied pour acheter ledit pain. Et vous?

Une réflexion au sujet de « Alors, les commerçants, on fait un choix? »

  1. Stephen Woolford

    Moi, je suis venu vivre à Tournus aussi pour sortie à pied pour trouver tous qu´on a besoin sans prendre la voiture vers un gros hypermarché. Avec ses idées complètement démesurer pour une ville de 6000 habitants environ, Monsieur le Maire est en train de semer la catastrophe pour Tournus avec une zone commerciale hors du contrôle de la ville au lieu d´une zone d´activités industriel/ artisanale géré au profit de la ville « Nos engagements numéro 16″. Pour l »instant nous avons un rond-point, avec une fontaine bien sûr! En plus une salle des fêtes détruite après une ferméture impéteuse de 18 mois (Engagement 61.) et le terrain public vendu au profit d´un sociéte immobilier pour construire une maison de retraite, heureusement il y aura une navette pour aller au Hypermarché après la fermeture des commerces de proximités!
    Il me semble que « L’Association des Commercants » est en train de jouer le rôle de « Collabos » avec le maire, come le pluparts des conseilleurs de la majorité qui restent muets pendant les « Débats » au CMs, sauf deux qui sont courageux/se, les décisions sont pris en Petite Committeé avant « On vote! »
    Comment notre roitelet peut installer la peur sur ses conseilleurs plus quelques commercants?

    Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *