L’histoire effrayante de monsieur Détruitou et sa troupe de Tutoutournux…

Tournus, en ce moment, c’est comme un livre d’enfant de la serie ‘Chair de Poule’, où le méchant n’est pas simplement un méchant, mais un super-méchant qui est plus que méchant. À chaque fois, il invente de nouveaux trucs pour contrer les enfants. Le méchant, dans cette histoire, c’est bien sûr la bande de la majorité qui – avec deux exceptions intrépidables – pendant trois ans ont voté pour les décisions néfastes de leur leader, Claude Roche.

Ils étaient là quand Claude Roche a décidé de détruire la Madeleine Palace, privant les associations de leur lieu de rencontre. Ils étaient là quand la municipalité à décidé d’allouer des marchés à des boîtes Lyonnaises en dépensant près d’un million d’euros sur des études que personne en dehors des commissions municipales à vu. Ils étaient là, derrière Claude Roche quand il a dépensé plus de €600.000 euros pour des démolitions sans avoir des idée précises des projets qui devraient être entamés sur les terrains ainsi libérés.  Ils nous ont donné plein de trous en supportant leur maire avec – d’ailleurs – un dédain total des souhaits et demandes des habitants de Tournus.

Et maintenant, ils essayent de mettre dehors Claude Roche. D’abord ils l’ont demandé de démissionner. Claude Roche (qui d’ailleurs semblait assez surpris du couteau planté dans son dos par cette cinquième colonne) à refusé. Ensuite, ils demandent au maire d’organiser un conseil municipal pour qu’ils puissent enfoncer le poignard en lui baissant ses indemnités. Espérant qu’il partira quand même. Avec des amis comme ca, on a guère besoin d’ennemis.

Mais même avec la démission de Claude Roche on n’est pas sorti de la jungle. Car sa troupe de combattants ont exactement les mêmes habitudes que leur chef trahi. Ils ne communiquent pas. Forgent des complots contre Roche avec leurs dos tournés vers les tournusiens. Personne ne sait quels sont leurs projets, mais on craint qu’ils vont simplement continuer à… faire des trous. Au conseil Municipal de 28 mars, un conseiller d’opposition a posé la question : « la municipalité envisage- t-elle de détruire le cinéma sans en avoir construit un nouveau ? » Raphael Pichon, adjoint à l’urbanisme et aux finances, a laissé entendre que le cinéma serait détruit « s’il y a un intérêt ». Alors pas de promesses de sauver le cinéma.

Tout le monde comprend qu’un cinéma c’est comme un fond de commerce. Il faut continuer a tourner pour ne pas détruire la valeur. Si le cinéma ferme pendant des mois ou (en vue de l’inactivité autour de la salle polyculturelle ou la maison des association) pendant des années, ce ne sera plus la peine d’essayer de rouvrir. Vont ils nous piquer notre cinéma?

Pour plus d’infos, téléchargez le tract du collectif cinéma La Palette

Depuis 2014, la majorité de Claude Roche a très effectivement démontré l’inefficacité de leur équipe. Ils ont dépensé beaucoup d’argent et hérissé beaucoup de gens, mais ils n’ont pas accompli grande chose. Ils ont montré leur incompétence et au lieu de mettre tout le blâme sur Claude Roche – l’homme qu’ils ont soutenu malgré tous ces bêtises pendant trois ans! – ils devraient montrer qu’ils sont des créatures vertébrés et quitter leurs postes.

Messieurs, mesdames de la majorité, démissionnez. Pour qu’on puisse effacer l’ardoise et recommencer de façon démocratique et participative pour construire un Tournus de taille humaine, harmonieux, durable et culturellement riche.

Notre belle ville mérite d’être bénie par votre absence.

Une réflexion au sujet de « L’histoire effrayante de monsieur Détruitou et sa troupe de Tutoutournux… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *