Nouvelles élections à Tournus après démission du conseil


Suite à la démission de plus d’un tiers des conseillers municipaux (anciens membres de l’équipe Claude Roche) il y aura de nouvelles élections a Tournus dans environs trois mois. Un bon baton dans les roues des supporters du projet LeClerc et une belle victoire pour Tournugeois Vivant. Mais l’opposition citoyenne – La Palette, les Contribuables Vigilants – et politique doivent aussi être contents.

Maintenant il est au Tournusiens de voter une nouvelle équipe et un nouveau maire. Temps de reconstruire ce que l’ancienne équipe (hormis l’opposition) à détruit.

Je suis curieux de voir qui oseront se représenter aux nouvelles élections. Colette Beltjens a dit que devant autant d’opposition de son propre équipe, ‘un homme d’honneur se serait retiré’. Moi j’ajoute que des élu(e)s qui ont pendant trois ans aveuglement suivi et activement soutenu cet ‘homme sans honneur’ et qui lui ont permis de faire autant de dégâts dans notre ville, devraient aussi montrer leur honneur et se retirer des élections.

2 réflexions au sujet de « Nouvelles élections à Tournus après démission du conseil »

  1. Marc Vessiller

    Il ne suffira pas aux tournusiens de voter pour une nouvelle équipe et un nouveau Maire. C’est par des élections que la démagogie de M Roche avait pu l’emporter, sur un terreau fait des craintes, voir de l’opposition des municipalités précédentes à considérer la participation active des citoyens comme fondement de la démocratie.
    Si l’élection qui s’annonce devait se résumer à une alternance incarnée par l’opposition (les oppositions ?) actuelle, les choses n’évolueraient pas forcément fondamentalement en terme de prise en compte réelle de l’intérêt commun. C’est une alternative citoyenne qui est nécessaire. C’est autour du socle des collectifs qui joué le rôle essentiel pour arrêter M Roche -et celles et ceux qui l’ont suivi bien trop longtemps il est vrai- que peuvent se mettre en mouvement les citoyens qui veulent participer à la gestion des affaire de Tournus et du Tournugeois. Y participer jusque dans les lieux du pouvoir municipal dont la légitimité première (conseillers, adjoints, Maire, compris) devrait se trouver dans des commissions municipales profondément repensées dans le cadre de la loi.
    Tout citoyen, partisan ou non de quelque groupe que ce soit de feu le conseil maintenant sortant (sorti ?!) quelle que soit sont bulletin de vote (ou non) a d’autres échéances électorales doit pouvoir participer à cette dynamique. En schématisant à outrance pour la clarté du propos, je pense que le seul programme impératif devant les réunir serait la définition de règles démocratiques élaborés ensemble. Le reste est justement question de délibération respectueuse du point de vue de chacun.
    Marc Vessiller

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *