Il est temps pour un grand changement dans la vie politique de Tournus


Aujourd’hui j’ai longuement discuté avec quelqu’un qui a accepté d’être sur la liste de Claude Roche. Une personne bien, sympathique, mais malheureusement pas très branché politiquement. Elle n’était pas vraiment au courant des projets, ni de la façon dont Roche règne. Elle est par exemple convaincue qu’au lieu de démissionner et ‘déserter’ l’équipe de Claude Roche les frondeurs de son équipe auraient dû rester et – en conseil municipal – simplement voter contre tous les projets de Roche avec lesquels ils n’étaient pas ‘accord. Elle appelle les démissionnaires des ‘lâches’ et des ‘traitres’ qui ne méritent pas être au pouvoir et c’est pour ça qu’elle s’est mise avec Claude Roche.

Malheureusement elle oublie que pour éviter que la liste Beltjens cum suis prenne le pouvoir municipal, il y a d’autres options que de se mettre du côté de Claude Roche. Il y a une nouvelle liste d’un mouvement démocratique provenant des différents groupes d’opposition contre la politique autocrate et dictatoriale de Claude Roche, renforcé par des citoyens plus ou moins ‘lambda’ dont beaucoup n’ont jamais eu d’aspirations politiques. Ce sont simplement des habitants qui se sentent maintenant appelés à faire quelque chose de bien pour leur ville.

J’ai parlé avec quelques membres du comité d’investiture et – sans rompre la discrétion qu’ils ont promis – ils m’ont dit qu’il y a un total de 48 postulants.

D’un côté on voit Claude Roche et Colette Beltjens faire des tournées en ville, raclant le fond du fût pour péniblement convaincre des candidats pour leurs nouvelles listes.
Et de l’autre côté on voit que 48 habitants se présentent spontanément pour des postes à la municipalité en postulant pour une place sur la liste de Tournus Citoyens. Il paraît qu’il y en a de tous les âges, dont même quelques très jeun(e)s de moins de 25 ans.

C’est surprenant et ça chauffe le cœur.

Donc, dans 5 à 6 jours, Tournus Citoyens publiera la liste des 29 personnes qui seront retenues pour être les candidat(e)s pour les élections municipales. En plus, il y aura une dizaine de candidat(e)s ‘réserves’.

Personnellement, je suis un grand fan de la façon que cette liste se construit, et de la transparence qui entoure Tournus Citoyens. Ils ont par exemple organisé des chantiers citoyens où tout le monde peut participer et aouter ses idées pour Tournus. Des idées qui serviront pour alimenter le futur programme du mouvement. Fini la politique des ‘antichambres’… on ouvre grand les fenêtres pour une transparence totale.

10 réflexions au sujet de « Il est temps pour un grand changement dans la vie politique de Tournus »

  1. Bertrand

    J’ai toujours du mal à croire des gens qui « soutiendraient » Claude Roche dans le connaître véritablement …

    C’est ceux qui le soutiennent encore aujourd’hui. Bientôt ils diront qu’ils ne savaient pas. C’est faux.

    Cette excuse bidon cache un intérêt personnel à mon avis. Ou alors ces gens n’ont pas accès à Google, au jsl, à France 3 …

    Répondre
  2. Monique Monnot

    J’ai eu le même type de conversation avec cette dame lors du dernier conseil municipal, et j’ai tendance à la croire sincère.
    Mais ça me laisse pour le moins rêveuse….

    Répondre
  3. Christian BERNARD

    Réponse à cette future co-listière du Maire sortant !!!
    Non , nous ne sommes pas des lâches !!!
    « Explications aux Tournusiennes et aux Tournusiens.
    Si la démission de Monsieur Claude Roche a été demandée par le groupe majoritaire du Conseil municipal ce n’est pas sans raisons sérieuses.
    Nous avons été élus en 2014 sur un programme que nous avons construit ensemble pendant la campagne électorale. Cette proposition a plu aux Tournusiens et nous sommes devenus majoritaires ; nous avons alors élu M. Roche comme maire au sein du Conseil municipal ainsi que les adjoints et les conseillers délégués. Nous avons donc un contrat avec la population ; nous ne démissionnerons pas.
    Ce groupe est engagé et légitime et continue de dénoncer la méthode de gouvernance de Monsieur Claude Roche et certaines de ses orientations.
    Il y a tout d’abord les nombreuses décisions prises par M. Roche sans aucune concertation, ni avec ce qui était alors sa majorité, ni avec les groupes d’opposition. Nous pouvons citer en exemple ces derniers mois :
    – le détournement de fonction d’un agent de la ville pour lui servir de chauffeur,
    – un poste de secrétaire qui devait se transformer en chef de cabinet du Maire,
    – un spectacle pyrotechnique pour le 8 décembre imposé trois semaines à l’avance, sans maîtrise des conséquences budgétaires,
    – des voiries laissées sans nettoyage (ou à l’abandon) dont M. Roche a pris la responsabilité directe il y a plusieurs mois.
    Après un an et demi de luttes et de désaccords internes, nous ne pouvons plus accepter cette façon de faire.
    Ses avis changeants font stagner des dossiers depuis des mois, notamment concernant la revitalisation du centre-ville et la zone nord. Plus grave encore est la dissimulation, par M. Roche, du document relatif à l’impact commercial de la zone économique nord. Datée d’octobre 2016, et seulement révélée en avril 2017, cette étude objective aurait été indispensable lors du vote du Conseil municipal du 23 novembre 2016. Après lecture de ce rapport, il apparaît que le groupe majoritaire est en opposition avec le Maire sur l’implantation d’un centre Leclerc en zone nord.
    Cependant le développement industriel et tertiaire de Tournus reste une nécessité absolue qu’il faudra aborder clairement à l’intercommunalité.
    Aujourd’hui la revitalisation est bloquée, le maire n’ayant jamais répondu clairement aux nombreuses demandes du préfet. Or, ce dossier, fondamental pour Tournus, ne peut être travaillé qu’en ayant des positions affirmées sur la zone économique nord, le plan de sauvegarde et de mise en valeur et l’éco-quartier. C’est pourquoi lors du dernier conseil, le groupe majoritaire a présenté au sein de la délibération-cadre concernant la revitalisation, la mise en suspens de l’éco-quartier. En effet, il est incohérent de soutenir la rénovation de l’habitat en centre-ville et de créer un quartier périphérique.
    Ces deux orientations majeures sont le socle du nouveau contrat. Nous souhaitons reprendre les points forts de notre programme de campagne, et les mettre en place rapidement, de manière réaliste et dimensionnée à la taille de la ville. Nous allons reprendre la concertation avec tous, car Tournus doit retrouver sa convivialité et son apaisement.
    Nous vous présenterons un bilan des trois années écoulées, dossier par dossier, réflexion à partir de laquelle nous pourrons œuvrer pour le développement de Tournus.

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      J’ai fait tous ses réflexions à la personne concernante, mais elle me dit: « Au lieu de démissionner, ils auraient pu simplement voter contre les propositions du maire ».
      C’est vrai, pendant trois ans, vous avez voté pour tous les projets du maire. Même juste avant votre démission, vous avez encore voté et accepté le budget. Pourquoi pas simplement lui bloquer en votant contre ?

      Vous citez l’étude sur la zone Nord qui vous aurait ouvert les yeux concernant le danger du projet Leclerc. Mais pendant les six mois avant, vous avez fait oreille sourde à tous les arguments bien valables de Tournugeois Vivant et de l’opposition. Malgré les études cités, les spécialistes consultés vous avez montré un mépris total envers vos citoyens inquiets (et contribuables vigilants, d’ailleurs).

      Il a fallu une manifestation massive contre votre équipe pour vous ouvrir les yeux. Mais maintenant vous dites que vous cherchiez la concertation avec les tournusiens? Hmmm.

      Répondre
      1. Christian BERNARD

        Vos mises en cause , Monsieur Grégor, ne me font même pas rire , car je sais qu’au fond de vous , l’attachement que je porte à l’honnêteté vous est connue ..
        De plus , lorsque l’on publie un commentaire d’une tierce personne nous traitant , nous les frondeurs , de lâche et ce , sans la citer , c’est pour moi de la pure invention .
        Mettez vous déjà à jour et ensuite pendant la campagne nous parlerons d’honnêteté .
        Pour moi , compte-tenu de ma moralité , les chiens aboient , la caravane passe ..
        Bonne journée et réfléchissez un peu avant de publier des choses sans la source .
        Christian BERNARD .

        Répondre
        1. kr3k Auteur de l’article

          Je me réserve le droit de garder l’anonymat de cette personne, et je suis d’ailleurs choqué que vous m’accuser d’inventer une source. Mais en m’attaquant sur la forme, vous évitez de répondre sur le contenu.

          Je vous accuse, vous et vos co-équippiers, d’avoir soutenu Claude Roche et ses projets irréalistes pendant de longues années, bien qu’il était clair à tout le monde qu’une salle polyvalente de 2000 places et un centre commercial de 20.000m2 étaient démesurés.

          Tout le monde, sauf vous (pluriel), qui avez toujours défendu votre chef.

          Et vous personnellement étiez encore parmi les plus raisonnables envers les questions critiques de (entre autres) Tournugeois Vivant, La Palette en Danger et Contribuables Vigilants. Il y avait parmi vos collègues qui ont carrément refusé de répondre, avec un petit sourire méprisant comme unique commentaire. En parfaite harmonie avec leur chef.

          Cet attitude (je dirai même ‘altitude’) de votre équipe à blessé beaucoup d’habitants. Alors permettez-moi de rester sceptique envers votre promesses de ‘reprendre la concertation’. On ne peut pas reprendre ce qui n’a jamais eu lieu.

          Répondre
  4. Christian BERNARD

    Je ne vous répondrai que pendant la campagne et en public avec mes arguments .
    Pour moi, vous n’êtes représentatif que de vous même ..
    Bon Dimanche et gardez des forces pour le débat ..
    Christian BERNARD .

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      C’est exactement ça, je ne suis dépendant de personne, bien que je ne cache pas mes sympathies pour le mouvement démocratique citoyen qui est en train de se créer.

      Quant-à répondre ‘en public’, ça ne deviendra pas plus publique que sur ce site et sur Facebook, ouvert à tout le monde. En plus, c’est du noir sur blanc, alors vérifiable et moins éphémère qu’une discussion en ‘live’.

      Je vous ai fait part des sentiments d’une personne qui – pendant une conversation privée – a sorti les arguments de Claude Roche contre les élus et adjoints qui lui ont laissé tomber. Au lieu d’attaquer le messager, vous devriez être content de ce petit compte rendu, qui ouvre le débat et met à jour des sentiments cachés.

      Vous refusez de répondre aux questions d’un tournusien impliqué et motivé pour faire vivre notre ville. Il est alors clair que vous êtes prêt à ‘reprendre la concertation avec tous’, à condition que les questions vous plaisent et que ça soit vous qui choisissez le moment et le lieu.

      Répondre
  5. kr3k Auteur de l’article

    Mon commentaire sur Facebook:

    « Je tiens à répéter que ce n’est pas moi qui traite M. Bernard de traitre ou de lâche. Je trouve que sa démission est une bonne chose. Je voudrais seulement savoir comment ça a pu arriver que la sagesse est arrivé si tardive. Et comment je peux croire que des élus dans son équipe qui m’ont traité sans aucun respect (attention, même des citoyens emmerdeurs comme moi ont le droit au respect des élus) tout d’un coup deviendraient des anges de la concertation citoyenne. Pour Christian Jean Bernard lui-même, je peux le croire, mais il n’est pas tout seul. »

    Répondre
  6. kr3k Auteur de l’article

    En l’intérêt principal ce sera intéressant de creuser un peu dans le dynamisme du groupe Claude Roche. Comment ça a pu arriver que malgré les sentiments croissants de malaise parmi ses co-équipiers, ils sont tous restés silencieux, ont même vôté pour des projets clairement pharaoniques, et ont accepté (je cite) :
    – le détournement de fonction d’un agent de la ville pour lui servir de chauffeur,
    – un poste de secrétaire qui devait se transformer en chef de cabinet du Maire,
    – un spectacle pyrotechnique imposé,
    – des voiries laissées sans nettoyage (ou à l’abandon)

    Personne a osé lui dire ‘stop!’? Et si c’est vrai que personne n’a osé exprimer ses doutes sur les décisions unilatérales du maire, ne serait il pas bien que vous vous expliquez?

    L’atmosphère dans le groupe ne l’a pas permis ? Le maire agresse ceux avec des voix dissidentes ? Il utilise des pressions psychologiques ? Comment ça s’est passé ?

    Il faut rompre le silence, faire éclater la pustule pour montrer aux futurs candidats d’une liste ‘Claude Roche’ quelle situation les attend.

    Et ensuite… on avance pour Tournus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *