Une lettre de notre maire Claude Roche!

« Chère madame, »,

C’est ainsi que commence la lettre de Claude Roche qui a plouffé sur le paillasson de tous les électrices de Tournus. Alors tout de suite on comprend qu’il y a du support de communication professionnel derrière cette lettre. Et en lisant le reste, c’est encore plus clair. Claude Roche a embauché un spécialiste pour rédiger ce courrier.

Alors étudions ce que notre maire vient nous dire. Ça n’aurait pas quelque chose à faire avec les élections imminentes ? Si, si.On se rappelle en effet de la brochure de 24 pages que Claude Roche a fait distribuer avant les élections de 2014. Une brochure avec un programme ambitieux. Et on se rappelle aussi que cette brochure très onéreuse ne portait ni le nom de l’imprimerie, ni de l’équipe de rédaction et de mise en page.

Mais je suis sûr qu’elle a été rédigée et produite par des entreprises du coin.Ah oui, on se souvient des promesses de Claude Roche pour les élections de 2014. Et il en oublie. Je rappelle à la promesse 1B : ORGANISER LA PARTICIPATION DES CITOYENS. Avec entre autres l’engagement 7.  : « Définir dans le règlement intérieur une procédure de concertation applicable avant le lancement d’un grand projet » et 9. : « Garantir les droit de l’opposition (accès à l’information, participation aux réunions…). Le résultat ? J’en ai parlé avant: NULLE!Ah bon ? Dites nous tout ! Dans les trois ans, une seule élue de la majorité a eu assez de couilles pour démissionner pour ‘manque de concertation et transparence’ : Maud Dailler. Et pas parce qu’elle était incapable de résister aux conservatismes, mais parce que le maire Claude Roche a toujours fait ce qu’il voulait sans aucune concertation et sans possibilité de discussion. Dans l’équipe de Claude Roche, critiquer les décisions de Claude Roche était hors question.Ce genre d’argument s’appelle ‘un homme de paille’. On invente les motivations de son adversaire, pour ensuite les attaquer. L’opposition n’était pas du tout nostalgique de l’immobilisme, mais seulement contre des projets pharaoniques et néfastes pour le caractère unique de notre ville. Tout le monde veut progresser. Mais pas en mettant des énormes hangars de bouffe pour bloquer la vue sur l’abbaye en entrée de ville. Et pas pour construire une salle polyculturelle de 2400 places assises sans aucun étude de marché ni garantis financiers. En plus, s’il y avait des études, le maire n’a jamais voulu les partager.Rappelons nous, que ‘le blocage de nos institutions’ est un résultat directe de l’incapacité de Claude Roche de diriger une équipe municipale de façon démocratique. Il n’a pas compris que gérer une équipe de conseillers et adjoints n’est pas la même chose que gérer une entreprise. Il a fait exploser son équipe. Il a perdu son jeu de bluff et échoué. Alors je ne trouve pas très ‘naturellement’ qu’il se représente comme candidat.Cathy Mardelle adjointe aux affaires sociales et vice-présidente de la comcom. Je préfère de ne pas commenter par peur de m’écrouler en larmes.« Comme vous le savez »? Je ne sais rien, moi! J’avais plutôt l’impression qu’il y avait beaucoup d’ambition personnelle, chez Claude Roche. Et en plus, dire qu’il y a ‘certains’ qui veulent ‘replonger Tournus dans un état léthargique’… c’est un mensonge grossier.Tout à fait! Mais si possible, tentons de faire appel aux entreprises privées en passant par des appels d’offre selon les règles de l’art. C’est moins cher que de faire n’importe quoi pour se faire obliger par la justice de refaire après. Ce n’est pas un mot, c’en sont deux.Un homme de terrain… oui! On a vu Claude Roche créer plusieurs terrains vagues, avec des promesses pour des projets encore plus vagues. On a l’impression qu’au lieu d’un homme de terrain, on a plutôt affaire à un homme de Loge VIP. Et j’ai choisi le mot ‘affaire’ avec soin.Nous sommes en effet sur la croisée des chemins. Il faut choisir. Est-ce qu’on veut un homme qui n’arrive pas à garder ses grenouilles dans la brouette et qui par son style de despote autocrate fait trembler des hommes et des femmes expérimentées et de bonne volonté? Ou voulons nous une équipe soudé de citoyens talentueux qui ont fait preuve de motivation et de volonté de changer Tournus pour de bon sans faire appel a des investisseurs qui viennent de l’extérieur pour remplir leurs poches au détriment de notre cohésion économique et sociale?Vous voyez, moi aussi je peux inventer des gros mots intelligents. Mais au lieu de ces mots, regardons les actions et le résultat de trois années de ‘city management’ par Claude Roche. QED

                                                  Vous allez être déçu. 

              Gregor Hakkenberg

Et vous? Vous pensez quoi de tout ça? Le débat est ouvert a tous et toutes dans les colonnes dessous!

Mise à jour: Il parait qu’il y a des gens qui ont reçu la même lettre quatre fois. M. Roche veut être absolument certain qu’elle soit lue.

Pour voir tous les engagements de Claude Roche et les comparer avec la réalité actuel, je partage le programme en PDF. (pour une meilleure qualité me contacter).

Une réflexion au sujet de « Une lettre de notre maire Claude Roche! »

  1. Hervé VANDROUX

    1er commentaire : cette lettre est écrite par 1 seul homme qui emploie sans cesse le pronom »Je » et ensuite il ne comprend pas qu’on lui reproche un pouvoir solitaire… On continue avec les mêmes façons d’agir!
    Ensuite lorsqu’il parle de son projet de 2014, il nous a tous menti et il a ensuite retourné ses promesses en cadeaux pour ses amis, mais les Tournusiens ne sont pas dupes, même sa majorité s’est rendue compte de sa personnalité, un peu tard c’est vrai.
    Il évoque aussi sa vie professionnelle, il faut savoir qu’il a fait beaucoup de mal.
    Au sujet des financements de l’état, Europe,… quasiment toutes ses demandes de subventions ont été rejetées. Même pour la salle multifonctionnelle les privés n’ont pas voulu prendre la délégation de service public tellement c’était casse gueule.
    Sinon pour « mouiller le maillot », no comment.
    En tout cas courage aux 28 fous qui vont oser le suivre, car il sera pire qu’avant, j’en suis persuadé, déjà qu’il écrit seul sa lettre, vous n’êtes pas au bout de vos peines.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *