Moi et ma grosse bouche…


Ce n’est pas facile, être immigré. Un des grands désavantages est qu’on vient d’une autre culture et que parfois, les sentiments ne correspondent pas. Ce n’est pas seulement une question de langue. C’est surtout un problème d’approche et d’humour. Une plaisanterie qui aux Pays-Bas passerait presque inaperçu peut sérieusement hérisser les Français. Je vous donne quelques exemples.

Il y a quelques années, j’étais invité pour le diner chez un ami Néerlandais à Préty. Sa nouvelle copine était à côté de moi et en faisant connaissance on parlait de nos activités professionnelles. C’était une belle Parisienne très chique qui me confiait qu’elle avait un atelier de broderie et qu’elle travaillait pour les grandes maisons de couture, brodant des robes uniques. J’aime bien les jeux de mots alors je la dis: « Ah bon, vous êtes madame d’un brodel! » Elle me regardait avec une expression ahurie: « Pardon ? » Je répète : « Vous êtes maitresse d’un brodel! » Mais pendant que je le dis, je comprends qu’elle n’apprécie pas du tout mon petit calembour alors j’ajoute : « C’était une blague. » Elle : « Ah, une blague! » Elle m’a tourné son dos et ne m’a plus adressé un mot toute la soirée.

C’est qu’aux Pays-Bas, comme en Angleterre, on aime bien taquiner un peu, et tout le monde comprend que ce n’est pas pour être méchant. Une Néerlandaise aurait souri en appréciation et dit : « Ah oui, je croyais vous reconnaître. Vous êtes déjà passé chez nous? » Et ce sera tout. Pas de mal.

Une autre fois, à table chez nous dans la galerie, après une réunion de Tournugeois Vivant, quelqu’un était en train de remplir des verres de crémant. Pour ceux qui voulaient, il y avait de la crème de cassis. Moi, ça me fait toujours un peu féminin de sucrer ainsi son crémant. Un vrai mec boit ça brut ! Alors quand le commerçant à côté de moi exprimait son désir de boire son crémant avec du cassis, je lui dis : « Avec? Tapette! »
C’est vrai, ça n’a pas beaucoup de goût, comme plaisanterie, mais aux Pays-Bas, ce sera plutôt vu comme une blague qui souligne qu’on est tous des copains et qu’on peut se permettre un peu de dérision gentille. Mais lui aussi, il était choqué : « Tu dis quoi ? » J’ai du m’excuser profusément en expliquant qu’un étranger ne sait pas très bien juger l’impact de certains  insultes en Français. Un insulte étranger n’a pas le même pesanteur. J’étais très mal à l’aise, mais pas autant que lui, je crains.

Alors, on pourrait croire qu’après 17 ans en France, j’aurais appris de ne pas rigoler avec des gens qui ne sont pas au moins très bons amis et qui risquent alors de ne pas comprendre mon humour un peu décalé. Mais hélas, je n’apprendrai jamais.

Ce matin, au supermarché, le couple d’un certain age devant moi à la caisse payait pour deux packs de lait (6 kilo pièce), un seau de pommes d’aux moins 10 kilos et un seau de popcorn ultra léger. Ils n’avaient pas de caddy. Je vois le monsieur prendre le popcorn et la dame jongler avec les deux packs de lait et les pommes. Je trouvais ça assez spécial. Alors je dis : « Ah, je vois que vous partagez bien le travail. » Ils étaient mal à l’aise. La dame aurait pu dire : « Ça ne vous regarde pas, mêlez vous de vos propres affaires. Casse toi pauv’ con. » comme une Hollaindaise l’aurait fait. Mais – tout en manipulant sa charge – elle se sentait obligé de défendre son mari, qui a de graves problèmes de dos et vient de se faire opérer. Alors me voilà comme un con, Batave brute.

Je suis incorrigible, je crains. Alors laissez-moi m’excuser en avance pour tous les bêtises à venir. Et n’hésitez pas à me mettre à ma place si je commis des erreurs comme ça. Ou bien… hochez les épaules et pensez : « Il n’y peut rien. Ce n’est qu’un immigré. »

4 réflexions au sujet de « Moi et ma grosse bouche… »

  1. Dubail

    Cher ami, çà n’a rien à voir, être immigré ou pas! Etre un vrai mec, n’est pas forcément un mec qui doit être  »brut »! Lol
    Amicalement
    BD

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      C’est exactement ça! Parce qu’il n’y avait point de sérieux là-dedans. Une petite rigolade, qui aux PB n’aurait jamais été pris comme insulte. En plus, n’étant pas très masculin moi-même, je ne trouve pas ‘tapette’ très insultant.

      Répondre
  2. Anja Martens

    comme je te comprend – comme je te comprend
    je signe tout ….
    Lors d’un diner LION’S j’ai parlée d’un monsieur en disant « saloppe » – chez nous ça veut dire cool, sportif ..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *