Pourquoi aller habiter à Tournus? Bah pourquoi pas?


Je te dis, si t’habites à Dijon ou (pire) Lyon ou à Paris et tu as la possibilité de faire du télétravail pendant trois ou quatre jours par semaine, tu seras fou de ne pas venir vivre à Tournus. Pourquoi moi je vis à Tournus? Je vais te dire pourquoi.

1. Le prix des maisons
Ici, tu peux louer un bel appartement ou une maison avec deux ou trois chambres pour 600€. Páf, c’est déjà 500 à 1000 euros de gagné. Par mois! Tu préfères acheter? Il y a plein de maisons à vendre en dessous de €100.000. Des vieilles baraques de 150m2 pleines de caractère mais avec tout à refaire qui se vendent pour la somme modique de €45.000 à des pavillons ennuyeux mais propres et quasi neufs de €95.000. Il y a beaucoup d’appartements T3 habitables autour de 50.000 euros. Un coup de blanc, nouvelle cuisine et ça y est, tu habites tranquillement pour une mensualité qui dans les grande villes ne paye même pas un garage!

2. Les élus démocratiques
Ici, on est dans une petite ville avec des maisons du 15e, 16e et 17e siècle autour d’une abbaye millénaire. Pendant un moment, on a eu chaud, quand l’ancien maire avec l’égo démesuré a voulu nous propulser dans le 21e siècle avec un énorme centre Leclerc, mais les habitants se sont rués sur l’hôtel de Ville, ont plus ou moins déposé l’équipe municipale et élu une nouvelle équipe composée en grande partie de citoyens anciennement révoltés. Une équipe très ‘participative’ et ouverte à la croissance raisonnable et aux commerces de proximité. Il y a ceux qui trouvent que ça ne bouge pas assez vite (comme moi) mais ça bouge quand même. En Mai un marché bio sera mis en place les mercredi-après-midis, et les cantines scolaires travaillent à un futur 100% bio. Et un plan ambitieux pour la revitalisation du centre se met en place. En plus, le projet Leclerc est mort.

3. Le cadre de vie
Le centre-ville de Tournus souffre d’une vacance commerciale en dessus de la moyenne nationale. Mais depuis le changement de pouvoir, il y a quand même un optimisme croissant. Et avec raison, car on voit des signes positifs. Un restaurant mené par un jeune couple de Syriens fait carton, comme la nouvelle crêperie ‘durable’ et le magasin bio. Il y a de plus en plus de petites galeries d’art et dans le weekend autour du 14 juillet l’association ‘Chemin d’Art’ organise la manif ‘Tournusol’ avec une enfilade de 10 à 15 artistes invités sous des barnums entre les galeries et ateliers de la ville. Il y a des boulangeries, un boucher artisanal, un traiteur bourguignon et 37 restaurants dont trois étoilés. Alors là tu sauras quoi faire avec les 1000€ épargnés sur le loyer!

4. Le cadre de vie
J’en finis pas, de ce cadre de vie. Ce soir, avant de manger, j’ai fait une petite promenade pour faire des photos de vitrines désaffectées dans le cadre d’une activité ‘nettoyage partage’. Sur 1000 mètres, je me suis arrêté au moins 5 fois pour échanger un petit mot avec les voisins, les commerçants, même des gens dans la rue que je ne connais pas. Tout le monde se dit bonjour avec un petit sourire. C’est ça que je cherchais en venant vivre dans une petite ville. On ne le trouve pas à la campagne, où on a peut-être une grosse ferme pour peu d’argent, mais où on ne voit personne, sauf pendant les repas de fêtes patronales interminables. Been there, done that.

5. Le futur
Pendant des années  les gens disaient : « Tournus, c’est mort. » Ils avaient presque raison, car Tournus était très malade et risquait de mourir. Mais ce n’est plus le cas. On travaille fort pour trouver des remèdes. Il y a des jeunes professionnels qui profitent des prix ridicules de l’immobilier, il y a des promoteurs qui achètent de vieilles bâtisses pour y créer des nouveaux appartements, il y a une équipe municipale avec une vision moderne pour faire revivre Tournus. On a une des plus belles abbayes de France, ainsi qu’un des plus beaux hospices et un centre-ville vieillot mais super charmant. On est à deux pas des vignobles de Lugny, Chardonnay, Viré-Clessé, le Mâconnais et la Côte Chalonnaise, au bord de la Saône qui nous apporte des croisières pleines de touristes, et nous avons notre propre sortie de l’A6, qui nous lie à Lyon et à Dijon atteignables en une heure. Si tu ne préfères pas le train qui t’y emmène aussi vite pendant que tu bosses.

6. Toi!
Tu veux continuer à travailler principalement pour payer ta maison, vivre parmi des gens qui te connaissent moins bien que Facebook? Ou tu veux prendre un peu de distance de tout ça, revenir aux sources, au vivre ensemble dans une petite communauté. Avec ses connards et ses gens adorables, des artistes et des comptables, des pauvres et des riches… mais surtout avec des gens que tu apprendras à connaître. Et le plus cool c’est qu’avec toi, avec l’apport de tes connaissances, tes blagues pas rigolotes, ta créativité, tes copains, ton argent et ton énergie, Tournus deviendra encore plus intéressant pour nous qui sommes  déjà ici. Alors à bientôt. Viens me voir. Je t’offre un café Hollandais bien fort et chaud, et je te raconte tout sur ma ville : Tournus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *