Des jeunes bénévoles aident la municipalité à désherber le cimetière

La situation

Depuis un moment, sur Facebook il y a des vieux autant que des jeunes qui râlent que le cimetière de Tournus est mal entretenu. « Scandaleux! » « Une honte pour nos défunts » « Et que fait la municipalité? RIEN! » Une partie des critiquastres sont sans doute véritablement scandalisée, mais il y en a aussi qui semblent surtout s’amuser en critiquant les élus de l’équipe de Bertrand Veau. Parmi eux quelques membres de l’opposition.

Le dilemme

C’est vrai que le cimetière n’est plus le lieu bien coiffé et zen comme un jardin Japonais. Il y a des touffes de chardons et d’autres mauvais herbes un peu partout. Le problème c’est que depuis le premier janvier 2017 il est interdit d’utiliser le Round-Up. Bon, on peut dire que les habitants du cimetière sont déjà morts, alors un peu de poison ne les tuera pas. Mais le glyphosate est un herbicide qui est probablement carcinogène et qui en passant par la nappe phréatique infeste notre eau potable et nos aliments. Alors au lieu de traiter il faut tirer! Il faut de la graisse de coude. Il faut plus de personnel!
Mais d’après le calcul de la mairie, s’il faut augmenter l’effectif des services technique pour faire tout le désherbage à la main, ça couterai des centaines de milliers d’euros. Qu’on na pas, puisque l’ancien équipe municpale sous Roche a vidé les coffres en dépensant des millions pour des travaux et démolitions inutiles. Et je ne crois pas que même les râleurs les plus ardents seraient prêts à accepter une augmentation des impôts pour mieux entretenir le cimetière.

La bonne nouvelle : les bénévoles

Cette histoire prend un tour pour le positif. Car incités par les discussions sur Facebook, deux jeunes adultes se sont présentés à la mairie. Déborah (32) et Étienne (30) sont entre deux jobs et n’ont pas grande chose à faire jusqu’au mois de juillet. Alors ils se sont portés bénévoles pour aider les services techniques avec l’entretien du cimetière. Gratuitement! Voir le petit reportage de photos dessous.
Alors Bertrand Veau a bien sûr accepté ce superbe geste de citoyenneté. Et il surenchère. Avec une équipe de deux techniciens dédiés, qui seront au cimetière toute la semaine pour désherber et entretenir. Et avec un appèl a tous et toutes qui ont un peu de temps libre cette semaine de venir les matins pour aider ces techniciens de la ville. Il y a assez de pioches et brouettes disponibles pour tout une équipe.

Ça finit avec un cimetière propre et un apéro

Aujourd’hui… ils étaient deux. Demain, vous aussi vous serez là? Le maire à promis de payer l’apéro ce vendredi à midi à tous ceux qui sont venus aider pendant la semaine. Alors râleurs, devenez râtisseurs, piocheurs et déracineurs.euses. Vous êtes les bienvenues chaque jour entre 7.30 heures et midi, avant qu’il fasse trop chaud. N’oubliez pas de bien vous protéger contre le soleil.

Et un grand merci aux techniciens et aux deux  jeunes bénévoles courageux.ses de la part de tous nos défunts et leurs familles.

Le maire Bertrand Veau reçoit et remercie les jeunes bénévoles.

Les jeunes qui bossent pour rien… ça va faire La Une dans les vrais journaux!

Pourtant, je trouve les coquelicots plus jolies que les fleurs en céramique ou plastique.

Et je suis sûr que les abeilles et papillons me suivent dans cette opinion.

Instructions…

Au boulot!

Carrément.

Passage fleurie.

Un monsieur me montre que les panneaux sont mal positionnés. Les flèches indiquent la direction vers le point de recyclage. Mais ce n’est pas ici! Alors vaudrait mieux mettre les panneaux à l’autre côté du robinet, pour indiquer qu’il faut aller ailleurs.

Plein d’insectes sur cette plante tombale fleurie. J’espère que les techniciens et bénévoles vont l’épargner.

La mort et l’oublie, ça ne rigole pas.

conseil municipal de 19 juin : explications de M. le Maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *