À la recherche des règles éthiques dans la politique locale

Dans la politique, quels actions sont acceptables, quels sont ‘scandaleuses’ et quand peut on parler d’un manque de respect? Posons nous ces questions en regardant les pratiques de nos ainées, qui nous donnent l’exemple.

Par exemple, dans son message sur Facebook ci-dessous (mars 2014) Christian Jean Bernard juge ‘scandaleux’ les commentaires du maire M. Legros envers le maire candidat Claude Roche.

Des commentaires pourtant qui – deux ans après – se sont avérés assez réaliste. « poudre aux yeux », oui. « Promesses de centaines d’emplois », correct. « Grosse fortune », check. « Amis Lyonnais », évidemment. « n’inscrit sur les listes électorales à Tournus que quelques mois avant sa campagne »… probablement.

Alors, moi, je ne trouve pas ces commentaires envers Claude Roche  très scandaleux. Surtout quand on considère que ce sont les mêmes points que M. Bernard évoquera deux ans plus tard pour expliquer sa démission de l’équipe Roche, dont il est si fier maintenant.

De toute façon, je trouve les mots de M. Legros beaucoup moins scandaleux que les commentaires récents de M. Bernard, qui dit que le maire de Tournus actuel, Bertrand Veau… ment sur les affaires financiers de la ville, donne des fausses informations, fait des propos discriminatoires et ne crée que des inconvénients pour les Tournusiens. De la diffamation sans preuve.

Parlons de commentaires sans preuve… dans son article du 21 mars 2014, M. Bernard fait allusion à de mystérieux « sujets qui seront dévoilés » et des « révélations de premier rang ». Est-ce pour suggérer qu’il y a quelque chose qui puait dans la municipalité? Et si oui, quelqu’un pourra me dire plus sur ces fameux ‘sujets dévoilés’ et ‘révélations du premier rang’ ?

Non? Dont acte.

D’ailleurs,  le plus choquant de tout ça est quand même que Christian Jean Bernard a osé utiliser l’image de M. Legros sans avoir demandé sa permission.
Honte !!!!11!!

PS: M. Bernard, on attend toujours votre explication des accusations au maire assis. Rendez-vous au bon endroit.

Une réflexion au sujet de « À la recherche des règles éthiques dans la politique locale »

  1. memoire

    En tant que première adjointe de Jean Legros pendant 6 ans, je tiens à réagir à la publication de M. Bernard datée du 21 mars 2014 et qui m’avait échappé à l’époque.
    Je suis profondément scandalisée par ces propos totalement diffamatoires.
    Des révélations de premier rang, que même les conseillers de la majorité ne connaissent pas ?
    Lesquelles, M. Bernard ?
    S’il y a une chose dont je peux témoigner – je suivais de près tous les dossiers, lisais chaque jour le courrier entrant et partant -, c’est l’honnêteté et la droiture de Jean Legros. Je me sens donc personnellement attaquée par les propos de M. Bernard. Et je ne peux tolérer qu’on mette en cause mon intégrité, tout comme celle de Jean Legros.

    Bien entendu, M. Bernard n’a rien publié, ce qui ne m’étonne pas vraiment.

    Alors, tout simplement, j’attends ses excuses.

    Monique Monnot

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *