La chasse en France… bravo les écolos du plomb

Les amateurs de chasse en France se présentent souvent comme de véritables défenseurs de la nature. Des écologistes qui se disent engagés envers la biodiversité et un équilibre sain dans la nature lorsqu’ils pratiquent leur sport. Mais….

Selon un Communiqué de presse du Syndicat National des Producteurs de Gibier de Chasse, les éleveurs de gibier spécialisés « produisent » chaque année en France quelques 20 millions d’oiseaux et de rongeurs pour la chasse, plus 10 millions d’œufs et poussins pour l’exportation, principalement en Angleterre et en Espagne. A cela s’ajoutent des dizaines de milliers de grands mammifères relâchés pour la chasse dans des parcs clôturés et des espaces clos.

Animaux élevés pour la chasse en France

14 millions de faisans
5 millions de perdrix grises et rouges
1 million de canards colverts
100 000 lapins
40 000 lièvres
10 000 cerfs
7 000 chevreuils

Il s’agit d’animaux qui grandissent en captivité puis, lorsqu’ils sont « mûrs » pour la chasse, sont relâchés dans la nature, où ils peuvent être abattus pour le sport. L’élevage de chasse en France représente un chiffre d’affaires total de 150 millions d’euros, et crée 10.000 emplois dans 1.500 élevages.

La pratique sanglante de la chasse en France

les chasseurs en France tuent un cerf rouge avec un coup de paonMalheureusement le gibier élevé et lâché dans la nature pour être chassé n’est pas toujours tué d’un seul coup. Après être touché et blessé par balle, l’animal doit être traqué et terminé par un coup de dague. ‘Fermer’ la chasse de cette manière est un art en soi. On ne veut pas que l’animal – qui pendant des heures est en fuite avec des blessures sévères – souffre inutilement, n’est-ce pas ? Voici une vidéo qui montre comment cela fonctionne. Le chasseur inapte donne plusieurs coups de couteau au sanglier abattu, mais ne réussit pas à le tuer d’un coup. Le sanglier enragé se défend, attrape un chien, est frappé à la tête…. C’est la kermesse, quoi.

Bon, voyez par vous-même si vous avez un estomac solide:
« .
Il est remarquable que les commentaires en dessous de cette vidéo dramatique soient purement positifs. Bravo mon garçon !

Autre solution pour finir un cerf blessé et incapable de se sauver est de lui tirer une balle dans la tête à quelques mètres de distance. Mais attention à ne pas flinguer un chien ! Ce beau cerf blessé ne peut pas aller plus loin. Mais avant de mourir, il doit encore souffrir de l’incompétence de cette meute de chasseurs maladroits.
« .

Incidemment, « au ferme » dans le titre de la vidéo signifie ‘le finir’, c’est-à-dire l’abattage efficace d’un animal éméché. C’est tout un art, que beaucoup de chasseurs ne maîtrisent malheureusement pas.

Chasse ou abattage?

Lorsqu’il s’agit de l’abattage rituel de moutons et de vaches pour la viande casher et halal, on entend parfois des gens se plaindre de mauvais traitements de ces pauvres animaux. Mais au moins – si tout se passe bien – ces animaux se font trancher rapidement l’artère pour mourir en quelques secondes. C’est très triste aussi, et beaucoup moins « respectueux de l’animal » que l’abattage mécanique ! Mais c’est quand même une mort douce comparé à la pratique barbare mais généralement acceptée de la chasse en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *