Ils étaient trop…

Le livre de Agathe Chistie qui en Angleterre depuis l’an 1985 était intitulé « And then there were none » (Et puis il n’y en avait point) en France portait encore le nom historique « Dix petits nègres ». Quand on a rectifié ça, tous les blancs et les blanches de l’hexagone se sont rués contre cette « décision symptomatique d’un écrasement de l’opinion dissidente ». On dit: « meurtre de la liberté d’expression« , « falsification de l’histoire » et « quand on commence à tuer les mots, on finit toujours par tuer les hommes« .

Oh-la-la… C’est quand même grave, ça. Mais d’où vient cette indignation générale? On ne l’entend jamais quand – par exemple – les traducteurs Français décident de changer des noms de livres ‘historiques’ sans qu’il y ait une connotation raciste.

Par exemple le titre du livre ‘Wuthering Heights’, par Emily Brontë, a connu pas mal de changements dans le temps:

1892 : Un amant
1925 : Les Hauts de Hurle-vent
1934 : Les Hauts des Quatre-Vents
1937 : Haute-Plainte
1942 : La Maison des vents maudits
1948 : La Maison maudite
1948 : Wuthering Heights
1949 : Les Hauteurs tourmentées
1950 : Les Hauts des tempêtes
1951 : Heurtebise
1951 : Le Château des tempêtes
1963 : Âpre mont, âpre vent
1963 : Hurlemont
1964 : Wuthering Heights
1984 : Hurlevent des monts
1991 : Hurlevent,
2002 : Wuthering Heights

Et on ne s’indigne pas quand des titres de films sont massacrés par les traducteurs Français, comme la serie de ‘Die Hard’ avec Bruce Willis:

Die Hard 1 – Piège de Cristal
Die Hard With a Vengance – Une journee en enfer
The Last Boy Scout – Le dernier Samaritain

L’éclaireur devient Samaritain? C’est quoi comme imposition des valeurs Judo-Chrétiennes? Est-ce parce que Baden Powel, le fondateur du scoutisme, était un grand fan de Hitler avec des idées clairement racistes?

Non, je crois que les changements sont surtout faits pour des raisons commerciales. C’est ce qu’on voit aussi avec cette petite liste de traductions de films Américains, qui en France sont commercialisés en introduisant le mot ‘Sex’.

Euro Trip – Sex Trip
Love, Honour & Obey – Gangsters, Sex & Karaoke
Bad Biology – Sex Addict
Judicial Indiscretion – Sex Conspiration
Not Another Teen Movie-  Sex Academy
Shortcut to Happiness – Sexy Devil
Wild Things – Sex Crimes
The In Crowd – Sex & Manipulations
Made In Dagenham – We Want Sex Equality
If these walls could talk 2 – Sex revelations
Step Up 2 – Sexy Dance 2
Fired Up – Sea Sex and Fun
Cruel Intentions – Sex Intentions
What’s your number – (S)ex list
No strings attached – Sex Friends

Falsification de l’histoire? Meurtre de la liberté d’expression? Du ‘New Speak’ qui appauvrit la langue? Nan. Personne ne s’y intéresse, parce que les changements sexistes ont été faits pour gagner plus d’argent, pas pour arrêter le dénigrement de gens de couleur.

Les Français blancs sont fâchés parce que le changement du titre d’Agatha Christie est une mesure contre le racisme. Et – comme m’explique un homme blanc – contrairement aux États Unis, en France, le racisme n’est pas un sujet. Tout le monde le répète: On peut simplement continuer à dénigrer les n****s, car en France, le racisme n’est PAS UN SUJET. Tu comprends? PAS! UN! SUJET!

10 réflexions sur « Ils étaient trop… »

  1. Frederic Staub

    Tout faux cet article; il y en a qui se croient véritablement au far West. Faudrait en revenir. Il faudrait aussi arrêter de s’auto disqualifier sous prétexte d’être un homme blanc. Salutations! SF

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Il y a consensus j’espère, que des mots dénigrant, qui heurtent surtout des minorités, ne devraient plus être utilisé si ce n’est pas vraiment nécessaire. C’est pour ça que le mot en question a été remplacé déjà aux USA en 1940 et en Angleterre en 1985. Maintenant, on suit en France. Pas parce que les minorités l’ont exigés ou même demandés, mais par – que dirai je – politesse et gentillesse des éditeurs.

      Même si ça ne change pas du tout le sens du livre (qui ne traite pas un groupe de personnes de couleur mais une séries de meurtres sur un île), beaucoup de gens en France se montrent choqués.

      Je suis convaincu que leur indignation est en partie nourri par le fait que le changement concerne le racisme. Changer, ce serait accepter que le mot était raciste et se plier aux demandes des anti-racistes. Et ça, c’est inacceptable.

      Je ne comprends pas cette indignation. Le mot est bien raciste, même si dans le temps et le contexte d’Agatha Christie ce n’était pas du tout ressenti comme ça. Sinon, elle l’aurait évité. Mais maintenant, tout le monde comprend que le mot est raciste. Alors pourquoi pas réparer l’affront et simplement aligner le titre traduit en Français au titre actuellement utilisé en Anglais?

      Ressaye de discuter, Frédéric, mais cette fois-ci avec des arguments. C’est plus convainquant.

      Répondre
      1. Frédéric Staub

        DES ARGUMENTS? facile, regarde déjà la définition du mot nègre dans le larousse, regarde aussi l’article de wikipédia sur le sujet, qui précise bien l’importante différence de perception de ce mot qu’il peut y avoir entre france et angleterre . Le titre de ce livre ne choquait personne, ou alors à tord, car il est largement employé, assurément plutôt qu’un changement de titre, un note expliquant le contexte aurait été largement suffisante. tu te dis convaincu de savoir mieux que les autres? moi je te dis que tu fais une erreur, chacun son avis.
        amicalement SF

        Répondre
        1. kr3k Auteur de l’article

          Larousse: Terme injurieux et raciste pour désigner un individu ou un groupe de personnes de couleur noire.
          Wikipedia: substantif masculin (…) qui a pris au fil des années en français standard un caractère péjoratif.

          Je suis d’accord avec toi que le titre ne choquait personne (pour qu’on sache), mais ce qui me surprend c’est surtout que le changement choque tellement de monde. Ça s’aligne aux changements bien antérieures du titre de l’original en Anglais, dont personne ne se plaint. Et personne ne s’est jamais plaint des changements du titre de ‘Wuthering Heights’.

          On se plaint parce que le sujet est le racisme. Qui, en France, n’est pas sensé d’être un sujet. Si ce n’est que pour inciter une polémique autour du ‘viol de notre culture’.

          D’ailleurs, notons que l’ancien titre est toujours présent sur le livre. Quod votre annotation.

          Répondre
  2. Frederic Staub

    Larousse; qui appartient aux noirs, à la culture des noirs. Je pense que je peux désormais te qualifier de menteur. C’est pas beau gregor. Sf

    Répondre
      1. Frederic Staub

        J’ai bien lu. J’utilise le sens actuel. Explique donc comment tu passes à la 2ème ligne en omettant la première. Sf
        Et stop!

        Répondre
        1. kr3k Auteur de l’article

          Explique comment tu ne veux pas comprendre que le terme ‘nègre’ est senti comme dénigrant par ceux qui sont concernés. Car c’est ça le sens actuel. Et ensuite… stop. Arrête de l’utiliser.

          Ce ne sont pas les définitions académiques qui comptent ici. Ce sont les sentiments derrière les mots. Mais j’ai bien compris que tu ne veux pas comprendre. C’est un refus d’empathie.

          Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Et sur la même page, sous ‘Emploi’ :
      Le mot nègre ayant souvent été employé dans des contextes discriminatoires ou racistes, on lui préfère aujourd’hui des équivalents neutres.

      Au lieu de te fier aux définitions stériles, il faudrait demander l’opinion des gens affectés par ce mot. Tu verra qu’en grande majorité, ils préfèrent ne pas être appelé comme ça par des blancs.

      Entre eux, ou comme ‘nom de Gueux’ (négritude) ça peut être acceptable. Mais pas dans d’autre contextes, ou c’est un nom qui diminue, qui met la personne de couleur à sa place. Je comprends que tu ne le sens pas comme ça et quand tu l’utilises, tu ne veux pas être raciste. Mais dans ces cas là, ce n’est pas l’intention qui compte, mais l’effet.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *