Archives de catégorie : Billets d’humour

Drôle de semaine à Tournus

Qu’est-ce que vous en pensez, vous, de notre temps? D’un côté on est calme, y’a pas de passage sauf le repassage, y’a pas de bruit sauf les bruits qui courent, on sèche les classes et les ailes, mais pas les portes. Voici une petite compilations de choses v(éc)ues cette semaine. Rien d’importent. Même pas amusent. Juste un peu de divertissemant.

En me promenant en ville, je vois que le magasin ‘Entre Madeleine et Philibert’ récemment ouvert, est moins essentiel que M. Arnaud Montebourg a voulu nous faire croire en l’ouvrant. Du coup, c’est fermé et la propriétaire Sophie Ramelet nous le fait savoir ‘fermement’ avec un sentiment de sarcasme aigre-doux.
Quand on avance un peu vers la Saône, on peut voir cet énorme Bounty, une surprise tropique enrobé de chocolat qui passe sous le pont si rien n’était.


Juste à côté, on peut admirer ce majestueux cormoran qui sèche ses plumes entre soleil et vent.


D’ailleurs, parlant de séchage… faudrait bien que le propriétaire de cette maison Rue du docteur Privey regarde un peu qu’est ce qui provoque la fuite incessante sous sa porte, avant que sa pourrisse pour de bien. Il y  un petit marécage qui se forme, là.
En retournant, j’aurai aimé de mettre mes pantoufles, mais ce sont des produits également non-essentiels, comme on voit ici, chez Auchan Simply. Et je me demande: « Si quelqu’un a VRAIMENT besoin de pantoufles, qu’est-ce qu’il ou elle fait? Je vous laisse deviner la réponse, qui commence par ‘A’ et finit par ‘mazone’.

 

L’enfer pour les végétariens réclame un nom français

Foto de ‘Cooking the Books‘ par Richard Finch

Dans un article du New York Times, je suis tombé sur le mot « turducken« . L’inventeur de ce mot a probablement voulu évoquer une image de « l’effet matryoshka ». Turducken s’avère être une recette de Thanksgiving comme une poupée russe : une dinde farcie au canard farcie au poulet. Je pensais justement à ce que nous appellerions ce plat en français (dincanlet? Continuer la lecture

Vous voulez un scan numérique de mon sphincter?

Ça y est, je suis énervé. Je viens d’essayer de m’inscrire pour recevoir une carte magnétique qui donne accès à la déchetterie de Tournus. L’idée en soi de rendre obligatoire une carte ne me choque pas. Par contre,  la façon de faire m’agace beaucoup.

D’abord, en arrivant sur la page dédiée du site de la ComCom, on doit vraiment chercher pour trouver l’accès au formulaire. Au lieu de mettre un joli bouton bien gras au début, le lien vers le formulaire d’inscription est caché en bas de la page dans un gris/vert clair. Continuer la lecture

Le prix du vert

Pour être honnête, les fleurs et les plantes, même la nature en général, je m’en bats les coquelicots. Comme chacun, j’aime bien les champs de tulipes en printemps, mais je n’irai pas me promener en forêt pour le simple plaisir d’admirer des trucs verts. Par contre, ce qui me fait beaucoup plaisir, c’est de voir mon épouse heureuse. Ça ajoute un certain je ne sais quoi à la vie. Alors si elle s’offre des fleurs ou des plantes et si ça la rend contente, mon cœur jaillit comme une pousse de mauvaise herbe entre deux pavés (oui, je suis un pauv’ romantique, tuez moi). Continuer la lecture

Ils étaient trop…

Le livre de Agathe Chistie qui en Angleterre depuis l’an 1985 était intitulé « And then there were none » (Et puis il n’y en avait point) en France portait encore le nom historique « Dix petits nègres ». Quand on a rectifié ça, tous les blancs et les blanches de l’hexagone se sont rués contre cette « décision symptomatique d’un écrasement de l’opinion dissidente ». On dit: « meurtre de la liberté d’expression« , « falsification de l’histoire » et « quand on commence à tuer les mots, on finit toujours par tuer les hommes« .

Oh-la-la… C’est quand même grave, ça. Mais d’où vient cette indignation générale? On ne l’entend jamais quand – par exemple – les traducteurs Français décident de changer des noms de livres ‘historiques’ sans qu’il y ait une connotation raciste.

Par exemple le titre du livre ‘Wuthering Heights’, par Emily Brontë, a connu pas mal de changements dans le temps: Continuer la lecture

La forme féminine

Non, non je ne veux pas parler des corps, mais des mots. N’étant pas né Français, parfois je reste muet devant la question: « C’est quoi la forme féminine de cette profession? »

Un fermier, une fermière : facile. Agriculteur, agricultrice : logique. Facteur, factrice, ça colle. Et heureusement il y a aussi plein de noms de professions qui finissent par ‘e’, ce qui nous facilite la tâche. Un pilote, une pilote. Un/une journaliste. Un/une vétérinaire.

Mais du moment que  l’activité devient plus prestigieux ou du moment qu’il s’agit d’une profession présumée ‘masculine’, ça devient merdique.

Une femme médecin, est elle médecine? Le docteur travaille-t-il avec sa collègue, la doctrice? Ou doit-on dire ‘docteuse’ ? OK, chirurgien/chirurgienne, ça marche. Mais peut-on parler de sapeuses-pompières et les nageuses-sauveteuses? Ça semble presque ridicule.

Et une personne avec un vagin qui conduit une limousine (limousin ?) est elle chauffrice (réf. agricultrice) ou une chauffeuse?

Alors, messieurs et surtout mesdames, si un jour vous m’entendez massacrer votre profession en la féminisant de manière étrangère, excusez-moi. Je suis un immigré.

La publicité comme il ne faut pas la faire

Je travaille dans la pub. J’écris les textes. Parfois les gens disent: « C’est que des mensonges » et j’essaye d’expliquer que justement, non, il faut être véridique dans les explication et ne pas (trop) exagérer car cela nuit à l’image à la durée. C’est pour cela que ça m’énerve sans bout quand des marques essayent de nous tricher avec leur offre. Hier, j’ai trouvé un exemple flagrant. Chez le leader du marché d’hébergement internet et de vente de noms de domaines: OVH. Ils devraient être plus malin que ça, mais non.
Voici l’offre que je regardais pour augmenter l’espace de stockage pour plusieurs de mes sites, hébergés chez eux. Il y a de différents ‘packages’, et celui ci m’intéressait:
Bien sûr, le « 9,99 » déjà. c’est d’un enfantilité exemplaire. Les gens ne sont pas fous. En plus, avec tous ces neufs, ça semble presque plus qu’un petit 10€ bien rond!

Bon, j’ai compris. C’est €10. Et je me dis: « Ah, 10€ par mois, c’est €120 par année. Ça va encore. »
Et tout suite après je m’aperçois… « Oh, non, c’est HT, alors il faut compter €11,99. »
Et ensuite: « Ah zut ! Les €11,99, ce n’est que pour les premiers trois mois. Après, il faut payer €24,99 par mois. Alors, c’est 3×10 + 9×25 = €255,- »
Puis: « Merde, les €25, c’est hors tax! Donc ça monte à 30! Finalement, on paye 3×10 + 9×30 = €300.- au lieu des €120,- calculé au premier vu. »

Bien sûr, il y a pas de vrais mensonges dans cette pub. Mais je ressens quand même une émotion de déception. Aux Pays-Bas on dit: « Faire quelqu’un plaisir avec un piaf mort. » Un cadeau qui semble bien au premier vu, mais, regardé de plus près, n’est pas si fantastique du tout.

Pour le reste, je suis assez content avec OVH et leur service client, alors tou ça ne me fera pas changer de hébergeur. Mais en même temps, je me suis dit qu’au lieu de rajouter de l’argent pour avoir plus de place pour mes sites, je me dérouillera avec des sauvegardes moins fréquents pour les sites ‘statiques’ et je ferai des sites moins megabytivore pour avoir plus de place sur mon serveur.

Conclusion: je trouve ça indigne pour une grosse boite comme OVH, d’utiliser des techniques marketing genre ‘marchand de tapis’. Si un de ses jours, par hazard, vous croiserez leur Directrice Marketing , vous le la direz de ma part.

L’Effet des Masques (après ‘Effet de Masse’ de Maëlle et Calogero)

Voici une petite alerte pour le déconfinement, entièrement dans le style de Tournus. Une chanson connu d’une fameuse Tournusienne, chanté par un Tournusien immigré.

Puisque Maëlle est une chanteuse d’un niveau bien trop élevé pour un amateur comme moi, j’ai pris la partie la plus facile. Si quelqu’un veut faire la chanson totale, je vous laisse j’honneur… Continuer la lecture

Aubaine pour les vieux contents*

Quand on devient vieux, après un certain age, on commence à râler. C’est automatique. On n’y peut rien. On devient un vieux râleur. Ou râleuse. C’est dans l’ordre des choses.
À la campagne, on râle sur le temps. Sur les vaches et les coqs qui font du bruit. Les tontons qui ne tondent pas assez souvent. Le tonton qui tond trop souvent. En ville, on râle sur les crottes de chien, et les jeunes qui font du bruit avec leur ‘musique (si on peut appeler ça musique!), qui boivent de l’alcool sur les quais, mettent le bordel partout et ne respectent RIEN. Je vous dis RIEN, monsieur! Non, mais, Diou !
Continuer la lecture

Chez nous, ça bosse comme des fous !

Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais Tournus semble être transformé en un grand chantier. Il y a des nids de fourgons un peu partout, mais surtout le long de la nationale, où le nouvel hôtel Des Sept Fontaines prend forme sous nos yeux et où depuis peu le fameux Restaurant Greuze a démoli un partie de leur bâtiment pour en refaire tout neuf. Quand on regarde les photos, je crois qu’ils font mettre la cuisine côté rue, avec une fenêtre pour qu’on Continuer la lecture

Zut, encore moins pour se plaindre!

Vous vous rappelez, au début de l’hiver? Plein de monde se plaignait au sujet des trous dans la rue devant le Restaurant Le Fénelon. Des anciens élus bousculaient pour en dire leur mot négatif et bien que l’équipe municipale n’y était pour rien, l’opinion publique virait autour du fameux cri de cœur:

« MAIS QUE FAIT LA VILLE! »

Continuer la lecture

Dépot de permis de construire pour la salle multifonctionelle

Finalement, ça commence!

Après 6 mois de procédure de mise en concurrence par concours pour retenir le cabinet chargé du projet, puis 9 mois de travail et de concertation pour définir un projet adapté aux attentes des tournusiens et des acteurs du territoire, c’est une étape essentielle de la création de la future salle multifonctionnelle qui vient d’être franchie par la ville de Tournus. Continuer la lecture

Le maire à plein temps, qui s’en plaint tant?

Puisqu’en 2016 et 2017 j’ai apporté quelques petites pierres à l’élection de Tournus Citoyens et donc à l’installation du maire Bertrand Veau, je me sens obligé de temps en temps de prendre sa défense contre des détracteurs dans la politique locale et régionale. Des gens comme l’ancien deuxième  adjoint de Claude Roche, Christian Jean Bernard, qui ne laisse passer aucune opportunité pour déstabiliser l’édifice municipal, laborieusement construit sur les terres vaseuses laissées par l’ancienne équipe municipale sous la co-direction du même CJB.

Ces dernieres semaines une autre personne s’est ajoutée au chœur de Bernard. C’est monsieur François Rougeot, le premier adjoint au maire du village viticole de Lugny.

Première chose, M. Rougeot a trouvé sur internet un discours de Bertrand Veau sur la façon de Continuer la lecture

Christian Bernard perd le nord dans le brouillard

Christian Jean Bernard n’arrête pas d’accuser notre maire Bertrand Veau d’être ‘un menteur invétéré‘. Et maintenant aussi un ‘démolisseur‘. Sans jamais donner aucune preuve ou argument.

Comme on a déjà pu le constater avant , avec ses promesses de nous donner ‘7 affirmations fausses‘ jamais expliquées, ses annonces menaçantes qui n’aboutissent pas et ses accusations de fraude par l’ancien maire qui après quelques semaines restent toujours aussi floues.

Autre chose qu’on a constaté, c’est que monsieur Bernard lui-même n’a pas toujours une approche très précise de la vérité. Il aime bien se gonfler la poitrine pour brasser de l’air Continuer la lecture

Des élus avec le doigt dans le pot de confiture…

Non, mais… c’est pas possible ! L’ancien élu CJ Bernard nous annonce un nouveau démasqué alors qu’on ne sait toujours rien sur le fameux menteur ! ça fait deux semaines qu’on attend cette « réponse par FB, Presse, Radio et TV » au « menteur » énigmatique. Sans nouvelles.

Et voilà qu’il nous pond la nouvelle promesse de nous faire comprendre tout sur les « 2 responsables 1 homme et une femme .GRRR !! » qui ont provoqué « ma démission de mon poste d’Adjoint à la Sécurité Publique de la Commune de TOURNUS .. »

Il parle de Claude Roche et – je suppose – Colette Beltjens. Et il dit que sa démission était provoquée parce que « je n’ai pas supporté que les élus mettent le doigt dans le pot de confiture« . Une accusation grave.
Je vous en prie, M. Bernard, il y a déjà trois jours depuis ce message. Cette fois-ci, ne nous gardez pas en suspense pendant des semaines.

ON VEUT SAVOIR !

Chronique d’un démasqué annoncé

Aujourd’hui sur Facebook, ce message…

Qui est le menteur invétéré? Quelles supports de presse et chaines de radio et télévision participeront au démasqué de ce brigand? De quelle bois Christian se chauffe? Chêne? Poire? Prune? Pécher?

La  tension monte à un niveau qui frôle l’insupportable !!!!!!1!!1 Comptez sur De-Tournus.com pour suivre de près le dénouement de cette histoire sidérante.

IMPORTANTE MISE À JOUR…

Pas de nouvelles !
Hélas, aucune nouvelle sur le démasqué du ‘menteur’ si fortement annoncé par Christian Jean Bernard, la boussole morale et éthique de Tournus.

Ce n’est pas encore fini, les ‘quelques jours’? Que faire pour supporter le suspense qui continue de monter ? Nous allons bientôt exploser de curiosité !

D’ailleurs, il parait que M. Bernard ait supprimé son annonce sur Facebook. Est-ce un pétard mouillé, ou s’agit- il d’une mèche lente ? On le verra bien dans les ‘quelques jours’ à venir.

 

Finalement le progrès arrive à Tournus : des moulins à vent

Bonne nouvelle! Un promoteur visionnaire voudrait installer des éoliennes géants dans le Bois de Plottes. Il a organisé une « réunion d’information » ce jeudi 6 septembre 19h dans la Salle Polyvalente de Plottes. C’est bizarre, mais il paraît qu’il y a un peu d’opposition. Des réacs anti-écolo, sans doute, qui sont contre le progrès  et qui s’obstinent a vouloir utiliser les centrales ‘propres’ de charbon et nucléaire. Continuer la lecture

Les meilleurs navigateurs sont au bord de l’eau

Sur Facebook, Christiane Jean Bernard – l’ancien adjoint du maire qui pendant trois années a dépensé tous les réserves financières de Tournus à des projets largement inutiles pour piloter notre ville au bord de la faillite – exerce son droit de liberté d’expression pour sortir quelques commentaires de grande finesse sur Facebook…

Doit on conclure que l’équipe municipale actuelle n’a pas été respectueuse envers Christian Jean Bernard pour qu’il sorte ces commentaires de ‘merde’? Continuer la lecture

Tante Christiane entend des rumeurs…

« Les Tournusiens disent ne jamais voir d’élus (es) en ville. » dit M. Christian Jean Bernard. C’est bizarre, parce que moi j’en rencontre tout le temps. Le samedi-matin au marché, j’en croise plusieurs et ils sont toujours ouverts au dialogue.

Mais bon, on comprend. Le Christian Jean Bernard qui dit cela, c’est le même Christian Jean Bernard qui nous a promis des « sujets qui seront dévoilés » et des « révélations de premier rang » sur l’ancien maire Legros. Sans pour autant dévoiler des sujets ou donner des révélations.

C’est le même Christian Jean Bernard qui dit que le maire de Tournus actuel, Bertrand Veau, ment sur les affaires financiers de la ville, donne des fausses informations, fait des propos Continuer la lecture