L’abeille de Saint Philibert


Au bord de la Saône, le long du chemin vers l’ancienne plage, il reste une bordure de plantes fleuries, pas encore tondue. Espérons qu’on les laisse tranquille encore un peu, car il y a plein d’abeilles qui en profitent pour stocker encore un peu de miel avant l’hiver. Merci, les autorités, de ne pas débroussailler pendant encore quelques semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *