Des masques pour les masses?

Je suis récemment allé chez le dentiste et chez le coiffeur. Une blague pourrait suivre sur le fait que les coiffeurs ne peuvent malheureusement pas remplir les cavités et que les dentistes ne savent pas couper les cheveux, mais elle ne suivra pas. Cet article porte sur les masques antiviraux desdits professionnels de soins dentaires et de chevelures.

Travailler avec des masques

Au tout début de la pandémie, vers 2020, deux coiffeurs du Missouri (États-Unis) ont été diagnostiqués comme atteints de corona. Lorsqu’ils ont reçu officiellement ce diagnostic, ils étaient déjà infectés depuis un certain temps, l’un sans et l’autre avec des symptômes. Mais entre-temps, ils avaient soignés 139 personnes. Les autorités sanitaires ont retrouvé et suivi ces clients. Heureusement, personne dans cette cohorte fraichement coiffée n’est tombé malade. C’est que les coiffeurs ont toujours porté des masques pendant leur travail. D’ailleurs, ils s’étaient infectés mutuellement parce qu’ils avaient enlevé leurs masques pendant leur pause café.
Un autre exemple est celui d’un Chinois qui a pris l’avion de Wuhan à Toronto et qui a toussé pendant tout le vol de 15 heures. A son arrivée, il a été testé positif au COVID19. Cependant, il s’est avéré qu’il n’avait infecté personne dans l’avion, car il avait continué à porter son masque correctement tout au long du voyage.

N=3 n’est pas une preuve

Bien sûr, un échantillon de trois personnes n’est pas une preuve. Prenons donc une vue plus large et examinons l’ensemble des groupes professionnels des coiffeurs et des dentistes. Ce sont des personnes qui, de par leur métier, sont proches du visage de leurs clients. Ils doivent donc se protéger avec des masques couvrant nez et bouche. Le dentiste court même un risque supplémentaire, car tout le travail de forage, de pulvérisation et de grattage signifie que le client est assis avec la bouche grande ouverte, créant une sorte de fontaine de Covid 19. Pourtant, on n’entend jamais parler d’une grosse vague de Corona chez les dentistes. Si vous faites une recherche en ligne, vous trouverez un rapport inquiétant selon lequel six étudiants en médecine dentaire ont été infectés. Mais en y regardant de plus près, on constate que la contamination de ces élèves n’a pas eu lieu à l’école.

Aucune preuve n’est une preuve

Plusieurs dizaines de milliers de coiffeurs et de dentistes travaillent avec des masques et aucun rapport ne fait état d’infections massives dans les cabinets dentaires et les salons de coiffure. L’absence de preuve que les masques ne fonctionnent pas ne prouve pas que les masques fonctionnent. On peut quand même dire qu’une telle expérimentation à grande échelle sur le terrain, dans les conditions les plus risquées, semble indiquer clairement que les masques faciaux ont probablement une certaine efficacité contre l’infection par le COVID. Les effets secondaires graves tels que l’évanouissement, le manque d’oxygène, les maux de tête ou les infections bactériennes ne sont pas connus non plus chez les travailleurs du secteur des soins primaires ; le port du masque ne semble donc pas avoir d’effets secondaires non plus.

Un peu moins, s’il vous plaît.

Étant donné les circonstances ci-dessus et les fortes indications de l’efficacité des masques dans la prévention du COVID 19, j’ai un simple demande aux théoriciens de la conspiration qui s’en prennent à ceux qui veulent porter un masque. Veuillez la fermer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.