Réunion Informative du conseil municipal pour les projets de développement de Tournus

réunion public dévellopement de Tournus

Hormis les cinq citoyens récemment décédés, tous les Tournusiens étaient là.

Ce soir j’étais à la réunion Informative du conseil municipal pour les projets de développement de Tournus. « Alors, alors? Raconte, Gregor, ce que tu pensais de cette réunion Informative du conseil municipal pour les projets de développement de Tournus? Dis le nous, Grégor, car nous savons que votre opinion est toujours tellement fraîche et astucieuse! », je vous entends dire. Eh ben, je vais vous le dire.

Moi je trouve très bien la majorité des projets de la municipalité sur le développement de Tournus comme ils ont été présentés. Je ne suis pas à Tournus depuis longtemps (2/3 ans dont une année en temps plein) mais je me rappelle avoir été très content de voir venir un ‘Maire Entrepreneur’ pour prendre le volant de Tournus. Quelqu’un qui ose investir et faire bouger les choses. Et d’après ce que j’ai compris, beaucoup de monde s’est plaint de l’inactivité et de la sagesse indolente de l’ancienne équipe municipale. Ils étaient bien sympa, mais il ne se passait pas grand-chose.la maire parle du dévellopement de Tournus

Alors maintenant, on peut dire : des choses se passent ! Étudions un peu la présentation par M. Le Maire, et je vous dirai ce que j’en pense.
Porc de plaisance tournus

part de plaisance dévellopement de TournusLe port de plaisance.

J’en ai déjà écrit, je suis 100% ‘pour’ et ça me fait plaisir de voir qu’ils on repris mon esquisse pour l’implantation de ce port. Ils l’ont même agrandi et amélioré un peu, alors respect!

P1050974Développement de Tournus – aménagement des quais de Saône…

Qui peut être contre ? Notre implantation au bord de l’eau est un point fort positif et il faut en tirer tous les avantages qu’on peut. Il y avait une question – ou plutôt une remarque – du public sur le fait que les visiteurs dans les grands bateaux nous quittent dans des cars pour aller visiter Cluny et Beaune. Le maire a répondu qu’on étudie des moyens pour les faire visiter Tournus plutôt que de partir tout suite. Je suis curieux de ce qu’il va se produire, car on est dépendants des agences de voyages qui veulent vendre des excursions à leurs passagers.

maison seniors dévellopement de Tournus
Développement de Tournus – maison des seniors

Ça a déjà fait couler pas mal d’encre, surtout parce qu’elle vient sur l’emplacement du Madeleine Palace. Mais bon, faut avouer que cette salle était aussi assez senior et pas vraiment adaptée pour des spectacles modernes. On aurait peut-être pu la remplacer par une salle toute neuve au même endroit. Mais la municipalité à décidé de vendre le terrain pour pouvoir investir dans une salle ailleurs. Le projet me semble assez cohérent et l’architecture reflète celle des maisons dans le centre-ville alors c’est déjà pas mal. De toute façon, une centaine de nouveaux Tournugeois, bien que ‘seniors’, sont les bienvenu(e)s.

dévellopement de Tournus abbaye
L’aménagement des abords de l’abbaye Saint Philibert de Tournus…

Super idée! Mettez surtout un panneau sur la RD pour montrer au gens où ce trouve cet édifice magnifique (mais SVP pas de LED clignotantes, un peu de classe!) et pendant que vous y êtes, mettez-en un sur l’autoroute du soleil, aussi.
Par contre, ce qui m’a surpris, c’est que M. Le Maire n’a pas dit un seul mot sur l’Association pour l’inscription de l’Abbaye Saint-Philibert de Tournus et de son environnement au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette inscription potentielle pourrait quand même apporter plusieurs dizaines de milliers de touristes supplémentaires. Faut pas cracher dessus, M. Le Maire ! Faut pas cracher dessus.

dévellopement de Tournus logements
Développement de Tournus – Réhabilitation du centre

Rendre des maisons plus adaptées à l’habitation et aux exigences des locataires du 21e siècle, c’est toujours une bonne idée. Allons-y et n’en parlons plus. D’ailleurs, si la municipalité veut nous donner de l’argent pour tout le travail qu’on a fait pour la réhabilitation de la maison insalubre au 32 Rue du Docteur Privey, je leur donne volontiers mes coordonnées bancaires.

dévellopement du centre-ville de Tournus
Alors, avec ce sujet, tous les commerçants de Tournus se sont mis bien droits dans leurs chaises pliables. C’est vrai que ça nous concerne beaucoup, nous les teneurs de commerces dans le centre. Qu’est-ce qu’on peut faire pour faire vivre le centre commercial de Tournus ?

Là, ce que je vois c’est un peu de sable sec. Ça colle pas vraiment. La valorisation du centre ville se divise en quatre sujets : le commerce, la mise en valeur des axes, la circulation et une maison de santé.

Une maison de santé me semble une bonne idée, bien qu’il y a déjà une maison de santé, côté Mr Bricolage et Carrefour. Mais bon, plus proche et « plus mieux », surtout avec tous ces vieux qui vont s’installer.

La circulation et le stationnement sont primordiaux. Si les gens ne peuvent pas garer leur voiture à maxi 100 mètres des magasins, c’est foutu. Alors il faut plus de places de stationnement (de préférence gratuites, et/ou payables par internet) et plus de possibilités de rejoindre le centre. Pour ce faire, le passage Carnot (à la place du cinéma) n’est pas si con que ça*.
D’ailleurs tout ce qui a été fait pour améliorer l’accès par la RD 906 est très bien, y-compris la fontaine. Ajoutons quelques panneaux solaires pour la pompe et ce sera encore mieux.

Mise en valeur des axes majeurs… c’est un peu des mots vides pour dire qu’on va rendre moins moche. Moi, chuis d’accord, mais sans autocollants sur les vitrines, je vous prie !
Et finalement… Commerce. « Renforcement de la polarité » me semble encore du jargon des conseillers de l’urbanisation. Hormis ça, stimuler des boutiques d’essai de concepts ou des boutiques éphémères est une bonne idée. Ça fait vivre et ça donne envie. Comme aide à la promotion, bien qu’assez vague comme concept. Tournus va faire un site commercial ? Payer l’association des commerçants pour le faire ?

Demande de subvention : Ye s! De l’argent gratuit est toujours le bienvenu !

*Les amis du Cinéma la Palette ont de nouveau prêché sur l’importance de ce haut lieu de culture. Mais le maire avait les chiffres sous le coude. Un taux moyen de spectateurs pitoyable, avec des séances sans aucun spectateur. J’en ai parlé avec ma voisine Marie, qui va au cinéma plusieurs fois par semaine et elle m’a confirmé : 80 % du temps, c’est mort ! En plus, je ne comprends pas l’argument que ça apporte du monde dans le centre. Quand les gens vont au cinéma, les magasins sont fermés alors ça n’apporte pas grand-chose à la fréquentation commerciale. Aussi, si les commerçants veulent plus de clients, c’est une bonne idée d’ouvrir le passage entre les quais et la rue de la République. Ce sera plus facile de stationner sur le Quai Verdun et se rendre dans la rue commerciale. Surtout si on arrive à attirer quelques magasins intéressants dans le passage. Où on pourrait aussi ouvrir une petit succursale de l’office de tourisme (pour les passagers des bateaux et les autres qui ne passent pas directement par l’abbaye). D’ailleurs, pendant qu’on y est, un petit Bureau des Postes au centre, ce serait pas mal, non ?

P1050984
Le sujet le plus pénible de la soirée, ce qu’on appelle aux Pays Bas « la crémaillère brûlante ». L’éléphant dans la pièce. Je ne peux pas éviter d’y toucher : *adopte voix menaçante*… le Pôle Nord !

Alors là, M. Le Maire ne m’a pas convaincu. Déjà… quand on parle d’un « petit hypermarché »… c’est comme un géant minuscule, quoi. On comprend tout suite qu’il y a quelque chose qui cloche. D’un côté, on nous promet 400 emplois créés. Alors ça ne peut pas être un « petit » truc. C’est des emplois de quoi ? Des rangeurs de caddy ?
J’exagère un peu, bien sûr. On croit que cette zone d’activités commerciales va attirer des entreprises industrielles, des artisans et du tertiaire, avec en plus des « moyennes surfaces spécialisées ». Je vois des Babou, des Action (marque de merde Néerlandaise), un Darty, peut-être ? Et de l’équipement de la personne. Donc : fringues et pompes. 400 employés, ça veut dire qu’il faut atteindre un chiffre d’affaires énorme.

Les arguments pour cette zone commerciale sont:

Evasion commerciale actuelle : 47 %.
Apparemment la municipalité trouve que ça ne suffit pas et il faudrait ajouter des magasins et grandes surfaces en dehors du centre.

Investissement privé 48 M€ et investissement public estimé 1,2 M€
Alors les promoteurs mettent 40 fois plus que nous (la ville de Tournus) pour créer un centre commercial. Ça me parait logique qu’ils estiment aussi gagner 40 fois plus que nous.

Recettes fiscales de 600.000 à 800.000 euros par an
Ça semble intéressant. Mais sommes nous (comme ville) sur Terre pour gagner des sous ou pour vivre bien ? Est-ce plus important d’avoir de l’argent, ou d’avoir une fromagerie, des magasins de pompes et une cave où on peut aller à pied ?

Pour bien vivre dans une ville comme Tournus, il ne faut pas regarder les possibilités pour gagner plus, mais les moyens de vivre mieux. Revitaliser le centre, ce n’est PAS ajouter des magasins en périphérie, même s’ils sont super ou hyper et apportent beaucoup d’emplois et de revenus fiscaux.

P1050986

Une dernière chose qui m’a énervé un tout petit peu, c’est de dédain avec lequel les incertitudes et craintes des habitants sont traitées. M. Claude Roche me semble très sympathique et j’aimerais bien un de ces jours boire un verre avec lui pour discuter l’avenir de Tournus, mais il est nul en discussion et argumentation. Comme « père des citoyens » il ne faut pas traiter les contribuables comme des cons, même s’ils le sont parfois.
P1060011
Quand un monsieur explique (trop long et maladroit, mais enfin, on n’a pas tous le flux de bouche d’un politichien) qu’il trouve bizarre — mais il est soulagé — que le projet de la salle polyvalente ait miraculeusement perdu la moitié des ses places assises et 40 % de ses frais de construction, il ne suffit pas pour le Maire de renifler dans le micro et de dire « je n’entends pas de question alors on continue ». C’est du mépris et ça manque de classe.

Alors, concluons que l’équipe municipale a présenté un projet (ou des projets) plein de promesses dont 80 % plaisent bien au citoyen soussigné. Mais qu’il reste quand même des questions sans réponses sur les autres 20 % et il faudrait plus de transparence et de conviction sur ces points d’interrogation. Avec plus d’arguments sérieux et moins de mépris, je vous en prie.

Anecdote photographique sur le développement de Tournus

monsieur parle de dévellopement de Tournus
Un monsieur qu’on connait pas mais qui est probablement un expert d’un bureau d’études à 150 € de l’heure, parle de la nouvelle salle polyvalente, rapidement, avec beaucoup de conviction mais trop long et entièrement incompréhensible. Moi j’avais envie de hurler « Taisez-vous ! » mais je ne l’ai pas fait.
Raphael Pichon texte sur dévellopement de Tournus
M. Pichon, par contre, est beaucoup plus cool que moi. Il connait l’expert et texte sa maman qu’il sera en retard pour le dîner.

8 réflexions sur « Réunion Informative du conseil municipal pour les projets de développement de Tournus »

  1. kr3k Auteur de l’article

    Commentaire de Sylvie (déménagé d’un autre article par la rédaction):

    A propos du cinéma… Un cinéma en centre ville, c’est une activité quand même. Quand à la fréquentation, elle existe, une programmation très variée, des places très abordables 25 euros les 5 entrées. Un cinéma qui accueille des enfants aussi et des élèves qui découvrent des films en grand (cela change de l’écran d’ordinateur) un ciné qui passent des films en V.O (on dit que les français ne sont pas doués en langues mais là c’est bien l’occasion non?)
    Bon c’est sûr qu’avec les sièges de plus en plus défoncées et de moins en moins nombreux, car on les supprime… cela devient compliquée…Mais Il me semble que le remplacement des sièges avaient été prévus et comme à Mâcon , on peut vendre les anciens…
    Le cinéma a été équipé des techniques récentes (numériques et 3D…) et ce sont ceux qui n’y vont jamais qui veulent le fermer…
    Faisons honneur à son créateur, émigré Arménien qui a construit cette salle avec ses économies, puis regarder Cinéma Paradisio pour revivre le destin de ce modeste cinéma, d’une petite ville ou tout est faisable à pied et en vélo (sauf qu’il n’y a toujours rien à Tournus pour l’attacher votre vélo…)

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Un cinéma dans le centre est très bien. Tu as raison sur tous les qualités de La Palette et je comprends que ceux qui y vont régulièrement veulent le garder. C’est dommage de perdre la culture en ville. Mais les temps changent et le temps des petits cinéma’s est passé. Les enfants devant leurs écrans (t’as vu la taille des TV’s de nos jours?) avec une bonne sono peuvent regarder des films gratuitement ou pour quelques euros, sans limite et avec un choix énorme. En VF ou VO. Sans devoir sortir de chez eux. Moi je regarde la télé avec un petit projecteur contre le mur, écran de 2x1m, bien confortable dans mon canapé avec ma casque bluetooth, un verre et des chips. Immersion totale! Et quand on veut faire goûter aux enfants l’expérience ‘Technicolor’, on peut es amener à Mâcon. Ou bien dans le nouveau complex polyvalent, où une salle – plus moderne – est prévu. Les techniques récentes de La Palette sont démontables, j’espère.

      Les commerçants se plaignent qu’il n’y a pas assez de possibilités de stationnement à proximité. La réouverture du passage Carnot est en partie une solution. Comme à Louhans, les gens devront marcher 50-100m du parking pour aller aux magasins. Je crois qu’on veut réaménager les quais pour y créer plus de parking.

      La municipalité est élu par une majorité. Claude Roche est quelqu’un qui trouve que commerce et entreprendre est plus important que la culture. Ceux qui l’ont élu ont peut-être espéré que l’omelette se fasse sans casser des œufs. Mais il faut en casser. Les amateurs du cinéma n’ont qu’a céder leur place et essayer de créer un nouveau succès au bords du centre-ville. La programmation ne doit pas changer. Au moins, devant le nouveau cinéma il y aura beaucoup d’espace de parking. Les spectateurs peuvent venir en bagnole, ce ui peut augmenter la fréquentation. Qui sait, le cinéma du vieux immigré Arménien revivra!

      Bien sûr il faut bien faire attention que les projets proposés sont bien pensés et abordables. On ne veut pas trop s’endetter. Je suis curieux du projet commercial de la nouvelle salle polyvalente et j’aimerai bien voir un bilan d’exploitation basé sur des vrai chiffres au lieu de l’index mouillé. Une salle avec 1200 places déborde sur le ridicule, me semble-t-il, mais si l’équipe municipale ose lever le pied un peu et arrive à bien démontrer la fondation financière de leurs projets pour rendre les gens (moi inclus) moins inquiets, Tournus pourrait en bénéficier à la fin.

      De toute façon, si on ne fait rien, on est mort.

      Répondre
  2. Buhagiar

    Un résumé bien écrit et objectif d’une réunion, haute en couleurs ! Etre nouveau tournusien t’aide peut être aussi à garder une certaine distance, qui parfois fait défaut à certains d’entre nous, mais est salutaire .

    Répondre
  3. Marechal

    Combien cela va nous coûter en impôts? Cette simple question permet de relativiser tous ces beaux projets.

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Je serai – comme beaucoup de monde je crois – prêt à payer plus d’impôts si ça aidera a revivre Tournus. Mais pour des actions concrètes et crédibles, pas pour payer un centre polyculturel trop grand et un centre commercial sans âme..

      Répondre
  4. de La Chapelle

    Cher Gregor, on est mort !
    Tournus est morte !
    Ce n’est pas un risque, ce n’est pas un « sinon », c’est un fait, c’est fait !
    Alors que faire ?

    Soit rester un cadavre, comme le veulent sans s’en rendre compte ceux qui ne veulent pas perdre un ciné, ancien certes, mais qui n’a pas et n’a jamais eu vocation à rejoindre l’abbaye ou les quais de Tournus, en tant que fossiles et/ou archives de la ville.
    La ville est ancienne, les précédant gérant municipaux se sont endormis et la ville est morte, vive la ville !
    Et bien après la mort, trois jours et HOP !!! Résurrection !!!
    On veut des visiteurs en centre ville ?
    Qu’on créer des parkings le long de la vielle RN6, comme il en était autrefois, et qu’on restructure ceux des quais. Bon, d’accord…
    Déjà les passant pourront passer en ville.
    Et c’est bien le long de chaque axe de la ville que les passants qui passent doivent passer pour voir qu’ils peuvent s’arrêter sans se sentir dépassés pr une ville morte.
    Ces axes sont la vielle route royale numéro 6, la rue Privey-République et la vielle Saône.
    Bon… Mais faut des sous, des sous et encore des sous…
    Mais où les trouver ? Dans la poche du citoyen ?
    Non, dit le gérant municipal.
    Les subventions, en baisses dans toutes les villes de France sont aussi en baisse à Tournus.
    Alors où trouver des sous sous ?
    Dans l’implantation d’un hyper super marché pas si gros que ça… Quoi que…
    Pour info et parce que ce n’est pas négligeable (hum !!! )il y avait en 2008-2009 environ 1526 hypermarchés pour environ 302900 employés, un rapide calcul donne donc une moyenne de198, 492 employés.
    400 emplois par le Leclerc, c’est donc créer l’un des gros hyper du département.
    Mais… Mais… la taxe qu’ils verseront permettra le financement du reste des projets.
    C’est donc un paradoxe qu’on puisse refuser une grande surface qui paye la rénovation de la ville tout en l’enterrant…
    C’est un paradoxe aussi de ne pas vouloir l’argent de la rénovation au prix de l’enterrement de la ville…
    Le chat courre après sa queue, ou la queue poursuit le chat.
    Au choix le chat !
    Quoi qu’il en soit, il faut que la ville ressuscite, et que faire ?
    Ah, et à propos du mépris, il est vrai que les gens sont engagés viscéralement dans leurs « trucs ». Ils n’écoutent pas et récriminent…
    On veut garder son ciné, on ne veut plus de la démocratie qui veut que l’élu soit représentant de tous, qu’ils soit bon, hum, oui, bon ou con, ce n’est pas un parti pris mais bien des faits. Chacun peste et ne réfléchit pas. Et le maire devrait tout accepter ?
    Enfin, les gens qui posent des questions sont tous opposés et pas toujours de bonne foi… ou plutôt de bonne foi, rarement, d’autant plus que dans une discussion publique, il ne peut y avoir de réquisitoire, ni encore moins d’attaque ad hominem.
    Alors, non, pas de mépris, moi je n’en vois pas, je vois juste un peu de recadrage, et je pense que c’est simplement juste.
    Bref !
    Le truc de la municipalité manquait passablement de structuration et de « fond » dans la proposition comme, dans l’explication. C’est le mal du moment, depuis le plus haut de l’état jusque là.
    Maintenant il faut retourner voir les gérants municipaux et voir dans le fond ce qui viendra, en toute objectivité et transparence, parce que ce qui compte ce n’est pas les idées personnelles, les idéologies, mais la résurrection de Tournus.
    Amen !

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Merci, DeLaChapelle,

      Bien sûr on a besoin d’argent pour améliorer les choses. Mais comme j’ai dit avant, est il nécessaire de créer une pompe à impôts dans le Pôle Nord pour payer des améliorations au centre si en même temps on rend le centre inhabitable par manque de commerces?
      Faut il sacrifier à court terme la fromagerie, la maroquinerie, la cave et le petit Vivial pour gagner de l’argent? Je ne suis pas convaincu qu’une zone commerciale à l’extérieur de la ville soit une solution pour revitaliser le centre. Il n’y a pas de logique.

      Entretemps, les choses changent. Je vois dans des villes un peu plus modernes que les commerces changent. Des salons de thé, des magasins de cadeaux, des produits artisanales… on ne va plus dans le centre pour faire ses courses, mais plutôt pour vivre une expérience. On fait du shopping pour se rencontrer, pour se détendre. Le centre, c’est un événement. À Tournus, on ne peut même pas acheter une glace. Oui, je sais, ça arrive sur les berges en folie, mais ce n’est toujours pas le centre!

      Peut-être ce mouvement est inévitable. Peut-être faut-il passer par une période de misèrabilisation, comme l’alcoolique qui doit toucher le fond avant de passer à l’AAA. Il faut d’abord que la Rue de la République soit comme un jeu de ratiches pourri, plein de dents creuses avant que les proprio’s baissent leurs prix pour que les jeunes entrepreneurs puissent s’y installer.

      Je vois une volonté par la mairie de stimuler les magasins éphémères ou d’essay. Les PopUp shop. C’est dans le planning. Mais je ne vois pas concrètement ce qui se passe en réalité. Pour le moment ils n’ont rien fait de visible sauf mettre des faux dents autocollants. Est-ce qu’on parle avec les propriétaires des murs pour les faire baisser les prix? Il y a-t-il une structure d’aide aux jeunes commerçants? Je ne vois même pas un endroit où je peux voir une liste de tous les locaux libres avec leurs prix.

      Bien sûr, il y a la loi Hoguet et la ville n’a pas le droit de jouer l’agent immo. Mais en travaillant avec les notaires du coin on devrait pouvoir monter une structure de transparence immobilière pour baisser le seuil? Je sais que la ComCom travaille sur un site pour faire exactement ça, mais doit-ce prendre plus qu’une année pour le mettre en œuvre. Fais-le un peu moins interactif.

      Par contre, on préfère monter des gros projets avec un résultat incertain, basé (dans le cas de la salle polyvalente) sur des études de projet inexistantes ou au moins opaques. Avec à l’appui les promesses vagues de grands investisseurs livré par un maire entrepreneur pendant une présentation convainquant ni chaleureux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *